« Femmes entrepreneurs, des acteurs clés dans le développement de l’agro-industrie ACP », c’est le thème d’une réunion qui s’est tenu le 17 septembre 2015, au Secrétariat du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). 

« Femmes entrepreneurs, des acteurs clés dans le développement de l’agro-industrie ACP », c’est le thème d’une réunion qui s’est tenu le 17 septembre 2015, au Secrétariat du groupe des États d’Afrique, des Caraïbeset du Pacifique (ACP). Cinq femmes originaires d’Afrique subsaharienne, des Caraïbes et du Pacifique dont Simone Zoundi du Burkina Faso, ont livré des témoignages passionnants sur la création et la gestion de leur entreprise agroalimentaire, notamment sur les facteurs ayant contribué à leur succès et ainsi que les difficultés rencontrées.

Dans son témoignage, Simone Zoundi a expliqué que Sodepal  est une entreprise de transformation alimentaire dont la mission est de lutter contre la malnutrition qui selon elle est «  le fléau du Sahel ». Á partir de produits tels que le millet, le miel et les fruits, Sodepal a créé une large gamme de denrées alimentaires à haute valeur nutritive, et notamment des gâteaux et des biscuits, des aliments pour bébés, des boissons et des confiseries. Des produits qui sont vendus en pharmacie, en supermarché et par les ONG partout au Burkina Faso. Sodepal exporte également vers les marchés voisins du Mali et du Niger.

Malheureusement les difficultés ne manquent pas. A l’image de nombre de petites et moyennes entreprises, madame Zoundi a souligné que son entreprise est confrontée entre autres, à un marché sous-développé en raison de la pauvreté des ménages, un accès limité au crédit, à la fraude et la corruption et à un système d’approvisionnement énergétique peu fiable.

La rédaction