Voici pourquoi les Premières dames américaines ne portent jamais deux fois la même tenue

Aux Etats-Unis comme en France, les tenues des Premières dames sont scrutées dans les moindres détails. On le sait, un choix stylistique n’est jamais dû au hasard.

On se souvient des tenues engagées de  Michelle Obama, qui saisissait la moindre occasion pour mettre en lumière des designers afro-américains, mais aussi de celles de Melania Trump qui, à l’inverse, ont suscité l’étonnement et les critiques. Parmi elles, sa veste kaki Zara sur laquelle on pouvait lire « I Really Don’t Care. Do you ? », en français « Je m’en fiche complètement, et vous ? », portée alors qu’elle se rendait dans un camp hébergeant des enfants migrants.

Sans oublier le tailleur Chanel rose de Jackie Kennedy, porté le 22 novembre 1963, à Dallas, jour de l’assassinat de John F. Kennedy. Après la mort de son mari, alors qu’elle est évacuée à Washington D.C, on lui conseille plusieurs fois de se changer. Pour cause, sa tenue est tachée du sang du président américain. Elle refuse à chaque fois, stipulant : « Je vais continuer à porter ce vêtement. Je veux leur montrer ce qu’ils ont fait. »

DES TENUES REMISES AUX ARCHIVES NATIONALES

Loin d’être apparentés à de simples choix stylistiques, ces moments de mode font, chacun à leur manière, partie de l’histoire du pays. Chaque look est réfléchi en amont pour assurer une communication impeccable.

Dans un entretien accordé à « Insider » en décembre dernier, Anita McBride, chef de cabinet de Laura Bush, épouse de George W. Bush, président des États-Unis de 2001 à 2009, s’est laissée aller à quelques confidences. « Pendant la présidence Bush, chaque tenue était agrémentée d’une étiquette indiquant où et quand elle avait été mise par la Première dame. Il fallait garder une trace de tout ce qu’elle avait porté». 

Si les First Lady peuvent porter leurs vêtements du quotidien plusieurs fois, elles ont interdiction de porter deux fois la même tenue en public. La raison ? Les tenues des Premières dames appartiennent à l’État et sont ainsi immédiatement remises aux Archives nationales, de la même façon que les documents officiels ou cadeaux offerts au chef de l’État.

DES CHOIX DE TENUES SURVEILLÉES

De la même manière, lors d’un événement officiel, il est impensable que la Première dame soit vêtue de la même manière qu’une autre invitée. Au fil des ans, de nombreux incidents stylistiques ont néanmoins bien failli se produire.

En 2006, pour la réception à la Maison Blanche avant le gala des Kennedy Center Honors, Laura Bush avait choisi une élégante robe rouge signée Oscar de la Renta. Mais alors qu’elle salue les invités, elle aperçoit trois femmes portant la même tenue.

Pour remédier à cette situation quelque peu humiliante, elle s’est aussitôt précipitée dans sa chambre pour enfiler une robe de dentelle noire. Surveiller la garde-robe d’une First Lady ne doit définitivement pas être de tout repos.

Source :  elle.fr

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !