VIH SIDA : 269 femmes sont séropositives sur 50 000 au Burkina

Le 1er décembre est célébrée la journée mondiale de lutte contre le SIDA. A la date du 30 septembre 2021 le Burkina Faso a dénombré plusieurs cas de nouvelles infections. Concernant le dépistage, sur 50 000 femmes, 269 sont positives selon Fulgence Kaboré, chargé de programmes au niveau de la région du centre ouest CNLST.

 

Le syndrome d’Immuno Déficience Acquise (SIDA), est une maladie présente sur nos contrées depuis une quarantaine d’années. Le virus du VIH SIDA se contracte par trois modes de transmission que sont la voie sexuelle (lors de rapports vaginaux, buccaux ou anaux non protégés), la voie sanguine (lorsqu’il y a échange de sang), et de la mère à l’enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement.

Il faut noter que la prévalence du VIH est plus élevée chez les femmes que chez les hommes : il y a 150 femmes infectées pour 100 hommes, Selon l’Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples de 2010. Aussi, toujours selon cette enquête, le milieu de résidence est un facteur de prévalence du VIH. Les écarts au niveau du milieu de résidence sont importants : la prévalence du VIH est près de trois fois plus élevée parmi les hommes vivant en milieu urbain (1,4  %) que parmi ceux vivant en milieu rural (0,5  %) ; chez les femmes, elle est près de quatre fois plus élevée en milieu urbain (2,6 %) qu’en milieu rural (0,7 %).

D’importants écarts sont également observés selon le statut matrimonial des femmes : celles en rupture d’union (8,1 %) ont une prévalence environ sept fois plus élevée que celles en union (1,1 %).

Au cours de cette Enquête Démographique et de Santé et à Indicateurs Multiples, 8 384 femmes et 7 086 hommes ont été testés pour le VIH. Les résultats montrent que 1,0 % des personnes de 15-49 ans sont infectées par le VIH.

L’une des vieilles maladies qu’a connues le monde, elle a tendance à rentrer dans les tiroirs de nos mémoires mais nous devons demeurer sur le qui-vive pour vaincre la pandémie du SIDA. Pour ce faire il faut avoir des relations sexuelles protégées, ne pas partagez des aiguilles, ne pas partagez vos brosse à dents, rasoir, lime ou tout article personnel, et portez des gants quand il faut soigner une personne porteuse du VIH.

Berny GUISSOU

 

 

 

 

 

 

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !