Les femmes retirées de la rue ont bénéficié de kits d’installation et de fonds de roulement pour leur réinsertion socioprofessionnelle. Le geste est du ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire. La cérémonie s’est déroulée le mardi 23 juillet 2019 au sein du centre de prise en charge des victimes de violences basées sur le genre.

Permettre aux femmes de se réaliser afin de contribuer à la prise en charge de leurs familles et de participer pleinement au développement du pays, c’est l’objectif poursuivi à travers cet appui.

D’une valeur de 10.635.975 F CFA, le don est composé d’un fonds de roulement de 4 687 000 F CFA, de kits d’installation dont 63 kits d’aviculture traditionnelle, un kit de tissage de Faso Dan Fan, une machine à coudre, 9 kits de restauration, un kit de saponification et 16 petits ruminants pour l’embouche. Selon la Ministre en charge de la femme, Marie Laurence Ilboudo, cet équipement doit permettre aux bénéficiaires d’être indépendantes.

Une vue des équipements

Sur les 214 femmes retirées de la rue en Août 2018, 63 ont été formées pour mener des activités dans divers domaines. Suite à la formation, elles ont bénéficié de l’appui en équipements pour débuter leurs activités. Pour la deuxième phase de remise de kits d’accompagnement, c’est 63 autres femmes qui en sont bénéficiaires.

« Au total, ce sont 126 femmes qui ont adhéré au programme de reconversion. Elles quittent la rue et avec elles, 211 enfants. L’opération de retrait des enfants et des femmes se déroule bien et connait des résultats concrets. Mieux, je dirai qu’elle est un succès », s’est réjoui, la Ministre Marie Laurence Ilboudo.

Donatrice et bénéficiaires ont posé pour la postérité

« Ces dons nous permettront de mieux nous occuper de nos enfants et de nos foyers. Nous allons travailler et ne pas baisser les bras, afin de convaincre les autres à abandonner la mendicité sur les voies », promet Alimata Zanré ( voir photo de couverture: à gauche), la représentante des bénéficiaires.

Faridah DICKO

Crédit photos: MFSNF/AH

Laissez votre commentaire ici !