Un foyer de la maladie du charbon bactéridien découvert dans la province du Ioba

70

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 24
février 2021, en séance ordinaire, de 09 H 10 mn à 15 H 30 mn,
sous la présidence de Roch Marc Christian
KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.
Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu
des communications orales, procédé à des nominations et autorisé
des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS
I.1. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA
COOPERATION, DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES
BURKINABE DE L’EXTERIEUR
Le Conseil a adopté deux (02) rapports.
Le premier rapport est relatif à une demande d’agrément pour la
nomination d’un Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du
Royaume-Uni auprès du Burkina Faso avec résidence à Accra
(Ghana).
Le second rapport est relatif à une demande d’agrément pour la
nomination d’un Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la
République fédérale du Nigeria auprès du Burkina Faso avec
résidence à Ouagadougou.
Le Conseil a marqué son accord pour la nomination desdits
Ambassadeurs.
I.2. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET
DU DEVELOPPEMENT
Le Conseil a adopté quatre (04) rapports.
Le premier rapport est relatif à un décret portant autorisation de
perception de recettes liées à l’utilisation de la plateforme
CampusFaso.
La plateforme CampusFaso est une innovation du ministère de
l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de
l’innovation qui permet les inscriptions, les réinscriptions
administratives et de formation dans les institutions d’enseignement
supérieur et de recherche (IESR) publiques et privées
conventionnées.
Le deuxième rapport est relatif à un décret portant autorisation de
perception de recettes au titre des prestations du Centre national
médico-sportif (CNMS) du ministère des Sports et des loisirs.
Le troisième rapport est relatif à un décret portant autorisation de
perception de recettes relatives à certaines prestations du ministère
de la Jeunesse, de la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi.
Les nouvelles recettes identifiées sont celles liées à la contribution, à
la création d’unités économiques par les jeunes formés aux métiers
et autres prestations du ministère en charge de la Jeunesse.
L’adoption de ces trois (03) décrets permet d’élargir les recettes
publiques et de pérenniser la politique d’accompagnement de l’Etat
au profit des étudiants, des jeunes et des citoyens en général.
Le quatrième rapport est relatif à la conclusion de trois (03) marchés
pour le transport des vivres par la procédure d’entente directe.
Le Conseil a marqué son accord pour l’attribution des marchés aux
entreprises suivantes :
– Lot1 : EXPRESS SERVICES COMPAGNY BF SARL (ESCO), pour le
transport des vivres au profit des communes de la région du Centre-
Nord, pour un montant de deux cent trente-huit millions neuf cent
quarante-trois mille cinq cent soixante-trois (238 943 563) F CFA
TTC, avec un délai d’exécution de trente (30) jours calendaires ;
– Lot2 : Société de Transport de Leba (S.T.L), pour le transport des
vivres au profit des communes des régions de la Boucle du
Mouhoun, des Cascades, du Centre, du Centre-Est, du Centre-
Ouest, du Centre-Sud, de l’Est, des Hauts-Bassins et du Sud-
Ouest, pour un montant de cent quarante-quatre millions cinq cent
quatre-vingt-quinze mille (144 595 000) F CFA TTC, avec un délai
d’exécution de trente (30) jours calendaires ;
– Lot3 : Etablissement SAWADOGO Ousséni et Fils (ESOF), pour le
transport des vivres au profit des communes des régions du Nord,
du Plateau-Central et du Sahel, pour un montant de deux cent
trente-quatre millions six cent quatre-vingt-quinze mille cinq cents
(234 695 500) F CFA TTC, avec un délai d’exécution de trente (30)
jours calendaires.
Le montant total des attributions s’élève à six cent dix-huit millions
deux cent trente-quatre mille soixante-trois (618 234 063) F CFA
TTC.
Le financement est assuré par la Banque mondiale à travers le Don n
°4110-BF.
Ces marchés permettront de transporter 30 000 tonnes de vivres au
profit de 767 000 personnes dans 124 communes des 13 régions du
Burkina Faso. Ces vivres sont destinés aux personnes déplacées
internes, aux familles hôtes, aux populations vulnérables et aux
personnes victimes de catastrophes naturelles.
I.3. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,
DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION
Le Conseil a adopté un décret portant composition, attributions,
organisation et fonctionnement de la Commission nationale de gestion
des ressources phytogénétiques (CONAGREP).
Ce rapport vise la relecture du décret n°2009-403/PRES/PM/
MESSRS/MECV/MAHRH/MRA/MEF du 10 juin 2009 portant
création, attributions, organisation et fonctionnement d’une
Commission nationale de gestion des ressources phytogénétiques.
La CONAGREP est la structure d’orientation en matière de gestion et
de recherche des ressources phytogénétiques au Burkina Faso. A ce
titre, elle est chargée notamment de veiller à la prise en compte des
préoccupations en matière de recherche, de conservation, de
protection et d’utilisation durable des ressources phytogénétiques
dans les politiques, plans et programmes sectoriels.
L’adoption de ce décret va permettre à cette Commission de
disposer d’un organigramme afin de mieux gérer les ressources
phytogénétiques.
I.4. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU
TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE
Le Conseil a adopté un rapport relatif à une demande d’autorisation
de recrutements sur concours directs et professionnels, au titre de
l’année 2021.
Le Conseil a marqué son accord pour le recrutement de 3 472
agents sur concours professionnels et 4 625 agents sur concours
directs.
En outre, le Conseil a autorisé le recrutement sur mesures nouvelles
ordinaires et le recrutement de 1 800 agents de la 3ème promotion
du Programme emploi-jeune pour l’éducation nationale (PEJEN) via
un concours d’intégration à la Fonction publique d’une part, et le
recrutement sur concours directs de 1 900 professeurs de lycées et
collèges d’autre part.
I.5. AU TITRE DU MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES
RELATIONS AVEC LE PARLEMENT
Le Conseil a adopté un rapport portant institution d’un cadre annuel
d’échanges entre le Président du Faso et les acteurs publics et
privés du secteur des médias et de la communication.
Le Président du Faso a instruit le ministre chargé de la
Communication d’élaborer une feuille de route pour la mise en œuvre
de ce cadre d’échanges directs.
I.6. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENERGIE, DES MINES ET DES
CARRIERES
Le Conseil a adopté cinq (05) rapports.
Le premier rapport est relatif à un décret portant modification des
statuts de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale (ABER).
L’adoption de ce décret permet de doter l’ABER de mécanismes
opérationnels pour l’atteinte de ses objectifs.
Le deuxième rapport est relatif à un décret portant extension du
périmètre géographique du permis d’exploitation industrielle de
grande mine d’or de la société OREZONE BOMBORE SA.
Cette extension permet d’accroître la superficie du permis
d’exploitation industrielle de grande mine d’or de la société
OREZONE BOMBORE SA qui passe de 25 km2 à 28,87 km2, soit
une augmentation de 3,87 km2.
Cette extension va augmenter la production annuelle moyenne de la
mine de 3,74 tonnes, soit un total de 49,75 tonnes d’or pour la
durée de vie de 13 ans et générer des recettes d’un montant de 267
278 699 071 F CFA au profit du budget de l’Etat. Elle permettra
également de créer 281 emplois directs et 1 409 emplois indirects.
Il est, par ailleurs attendu une contribution annuelle de 859 000 000
F CFA au Fonds minier de développement local, soit un montant total
de 11 428 912 000 F CFA pour la durée de vie de la mine.
L’adoption de ce décret permet l’extension du périmètre
géographique du permis d’exploitation industrielle de grande mine
d’or de la société OREZONE BOMBORE SA.
Le troisième rapport est relatif à un décret portant octroi d’un permis
d’exploitation industrielle de grande mine d’or à la société SALMA
MINING SA, dans les communes de Legmoin et de Gbomblora,
provinces du Noumbiel et du Poni, Région du Sud-Ouest.
Cette mine d’or couvre une superficie de 4,78 km2, pour une
production moyenne annuelle d’or estimée à 392 kg soit une
production totale de 1,57 tonne d’or sur les 04 ans.
La durée de vie de la mine est de 06 ans correspondant à 02 ans
pour la phase de construction et de 04 ans pour la phase de
production.
Les investissements prévus s’élèvent à douze millions cinq cent mille
(12 500 000) dollars américains soit sept milliards trois cent cinquante
millions (7 350 000 000) F CFA.
Au titre de la contribution directe du projet au budget de l’Etat, il est
prévu sept milliards trois cent trente-cinq millions (7 335 000 000) F
CFA.
Pour la contribution au Fonds minier de développement local, il est
attendu un total de quatre cent soixante-quinze millions neuf cent
trente-neuf mille cinq cent quarante-trois (475 939 543) F CFA.
L’exploitation de cette grande mine d’or de la société SALMA
MINING SA permettra également la création de 410 emplois dont 110
emplois directs et 300 emplois indirects.
L’adoption de ce décret permet d’accorder le permis d’exploitation
de grande mine d’or à la société SALMA MINING SA.
Le gouvernement salue l’implication des capitaux nationaux dans ces
deux projets miniers.
Le quatrième rapport est relatif à un décret portant organisation du
ministère de l’Energie, des mines et des carrières.
L’adoption de ce décret permet audit ministère de se conformer aux
dispositions du décret n°2021-0023/PRES/PM/SGG-CM du 1er
février 2021 portant attributions des membres du gouvernement et du
décret n°2016-027/PRES/PM/SGG-CM du 23 février 2016 portant
organisation-type des départements ministériels.
Ce décret consacre de nouvelles attributions à certaines directions du
ministère de l’Energie, des mines et des carrières, fusionne d’autres
et supprime certaines structures dans un souci de rationalisation.
I.7. AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE
URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE
Le Conseil a adopté un décret portant adoption du Programme
national de facilitation du transport aérien (PNFTA) aux normes de
l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).
Le Programme national de facilitation du transport aérien (PNFTA) est
un document de référence de la facilitation du transport aérien au
plan national.
L’adoption de ce décret permet à notre pays de disposer d’une
réglementation conforme aux dispositions internationales en vigueur.
I.8. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET
DE L’ARTISANAT

Le Conseil a adopté deux (02) décrets.
Le premier décret porte approbation du régime électoral de la
Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF).
Ce décret a pour objectif de combler les insuffisances et de corriger
les dysfonctionnements du processus électoral consulaire de la CCI-
BF.
Le deuxième décret porte modification du décret n°2019-0852/
PRES/PM/MCIA/MINEFID/MATDC/MJ portant approbation du
régime électoral de la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina
Faso (CMA-BF).
L’adoption de ce décret modificatif du décret portant régime électoral
de la CMA-BF vise la tenue d’élections transparentes et inclusives.
Le Conseil a instruit le ministre de l’Industrie, du commerce et de
l’artisanat de veiller à la bonne organisation de ces deux processus
électoraux et de s’assurer de l’implication de tous les acteurs.

II. COMMUNICATIONS ORALES
II.1. Le ministre de la Santé a informé le Conseil de la situation
épidémiologique de la maladie à coronavirus dans notre pays.
Le ministre de la Santé a porté à la connaissance du Conseil du
début d’inflexion de la courbe épidémique ces trois dernières
semaines. Il a également informé le Conseil que le mois de mars
2021 sera marqué par :
– le renforcement de la communication et de la sensibilisation des
populations sur le respect des mesures barrières ;
– l’amélioration de l’offre des services dans les régions ;
– la révision de certaines directives pour les adapter au contexte
actuel et aux données de la science.
Le Conseil félicite le personnel de santé et salue les efforts soutenus
de tous les acteurs communautaires.
Le gouvernement invite la population à toujours observer les gestes
barrières afin de briser la chaîne de transmission communautaire.
II.2. Le ministre de la Femme, de la solidarité nationale, de la famille
et de l’action humanitaire a informé le Conseil de l’organisation de la
164ème Journée internationale de la Femme le 08 mars 2021 sur le
thème : « Inclusion financière par le numérique pour un
développement économique de la femme : défis et perspectives ».
Le Conseil a instruit les ministres en charge du dossier de prendre
les dispositions idoines pour une organisation réussie du 08 mars
2021 dans le respect des mesures barrières.
II.3. Le ministre des Ressources animales et halieutiques a présenté
au Conseil la situation du foyer de Charbon Bactérien (Anthrax)
dans la province du Ioba ainsi que les actions déjà menées.
Apparue le 22 janvier 2021, dans la commune de Guéguéré dans la
province du Ioba, cette maladie a déjà causé la mort d’animaux et
occasionné deux décès suite à la consommation de ces animaux.
Le ministre a informé le Conseil que quatre mille (4 000) doses de
vaccin anti charbonneux ont été mobilisées pour une vaccination
gratuite. Les éleveurs ont été sensibilisés sur le charbon bactérien et
les risques liés à la consommation des viandes cadavériques.
Le Conseil a instruit le ministre des Ressources animales et
halieutiques de prendre les dispositions nécessaires pour
sensibiliser la population et circonscrire la propagation de la
maladie.
II.4. Le ministre de l’Urbanisme, de l’habitat et de la ville a informé le
Conseil du lancement officiel à Ouagadougou du Projet de «
renforcement de la Résilience des Collectivités territoriales face aux
déplacements massifs de populations et à la pandémie de la
COVID-19 » les 25 et 26 février 2021.
III. NOMINATIONS
III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES
A. AU TITRE DE LA PRESIDENCE DU FASO
Pour le compte du ministre d’Etat, ministre chargé de la
Réconciliation nationale et de la cohésion sociale :
– Monsieur Ouendénongoma Dieudonné BADINI, Financier, est
nommé Chargé de missions.
B. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE
– Monsieur Sampana Jérôme LOUGOUDIE, Mle 22 797 L,
Commissaire divisionnaire de police, 1ère classe, 3ème échelon, est
nommé Inspecteur technique des services ;
– Monsieur Koudtiga Pierre NITIEMA, Mle 24 487 X, Commissaire
divisionnaire de police, catégorie 1, 3ème grade, 3ème échelon, est
nommé Inspecteur technique des services ;
– Monsieur David KABORE, Mle 19 368 L, Commissaire
divisionnaire de police, catégorie 1, 3ème grade, 1er échelon, est
nommé Inspecteur technique des services ;
– Monsieur Amado OUEDRAOGO, Mle 24 489 M, Commissaire
divisionnaire de police, 1ère classe, 1er échelon, est nommé
Inspecteur technique des services ;
– Monsieur Jacob BICABA, Mle 19 521 V, Commissaire de police,
catégorie 1, 3ème classe, 3ème échelon, est nommé Inspecteur
technique des services ;
– Monsieur Yamba Didier DJIGUEMDE, Mle 120 782 Z,
Commissaire principal de police, catégorie 1, grade 2, 3ème échelon,
est nommé Directeur de la police des Frontières.
C. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA
COOPERATION, DE L’INTEGRATION AFRICAINE ET DES BURKINABE
DE L’EXTERIEUR
– Madame Bernadette Marie Véronique OUATTARA/NANA,
Ingénieur du développement rural, est nommée Représentante
permanente adjointe FAO-FIDA-PAM à Rome en Italie.
D. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET
DU DEVELOPPEMENT
– Monsieur Passéquebzanga KABORE, Mle 117 549 B, Conseiller en
statistique et analyse du développement, 1ère classe,
2ème échelon, est nommé Chef de département des données et des
statistiques du Secrétariat permanent du Comité de politique fiscale ;
– Monsieur Noraogo DJIGUEMDE, Mle 31 975 N, Inspecteur des
impôts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Coordonnateur de
l’Agence nationale du domaine foncier des organismes publics ;
– Monsieur Soabou Diallo, Mle 104 265 M, Administrateur des
services financiers, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé
Inspecteur des finances ;
– Madame Odile Valerie ZONGO/KARAMBIRI, Mle 32 086 F,
Inspecteur du trésor, 1ère classe, 7ème échelon, est nommée
Inspecteur
des finances ;
– Monsieur Hyacinthe TAMALGO, Mle 59 896 G, Inspecteur du
trésor, grade 1, 5ème échelon, est nommé Inspecteur des finances ;
– Madame Martine OUEDRAOGO/ZOMA, Mle 27 771 H, Inspecteur
du trésor, 1ère classe, 16ème échelon, est nommée
Inspecteur des
finances ;
– Monsieur Kiswendssida Issaka YAMEOGO, Mle 212 319 Y,
Conseiller des affaires économiques, 1ère classe, 5ème échelon, est
nommé Chef de département de la surveillance multilatérale au
Secrétariat permanent du comité national de politique économique;
– Monsieur Mamadou SERE, Mle 39 652 W, Inspecteur des impôts,
1ère classe, 10ème échelon, est nommé Commissaire du
gouvernement auprès de l’Ordre national des experts comptables et
comptables agrées du Burkina Faso.
E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE
L’ALPHABETISATION ET DE LA PROMOTION DES LANGUES
NATIONALES
– Monsieur D. Ouédan Jean-Noël TAGNABOU, Mle 32 554 X,
Inspecteur de l’enseignement du premier degré, 1ère classe,
8ème échelon, est nommé Chargé de missions en remplacement
de Monsieur ZIDA Issa ;
– Monsieur Wendwaoga Olivier BAGRE, Mle 247 668 P, Conseiller
d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 4ème échelon,
est nommé cumulativement Directeur général des études et des
statistiques sectorielles et Responsable du Programme budgétaire
058 « Accès à l’éducation formelle » ;
– Monsieur Simon OUEDRAOGO, Mle 45 543 H, Conseiller
d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 8ème échelon,
est nommé Directeur de la prospective et de la planification
opérationnelle ;
– Monsieur Richard Guillaume TONI, Mle 34 617 C, Inspecteur de
l’enseignement secondaire, catégorie PB, 2ème grade, 12ème
échelon, est nommé Directeur général du Centre national des
manuels et fournitures scolaires ;
– Monsieur Etienne OUEDRAOGO, Mle 33 205 Z, Inspecteur de
l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 11ème échelon, est
nommé Directeur général de l’Institut national de formation des
personnels de l’éducation ;
– Madame Soutongnoma Romaine SAYAN/NADEMBEGA,
Mle 90 098 R, Inspecteur de l’enseignement du premier degré,
1ère classe, 3ème échelon, est nommée Directrice de l’encadrement
pédagogique de la formation initiale et continue des personnels
d’enseignement primaire ;
– Monsieur Bakoé SOULAMA, Mle 45 686 U, Conseiller
d’administration scolaire et universitaire, 1ère classe, 9ème échelon,
est nommé Directeur du contrôle interne du Centre national des
manuels et fournitures scolaires ;
– Monsieur Sanousso OUEDRAOGO, Mle 212 433 G, Conseiller en
gestion des ressources humaines, 1ère classe, 5ème échelon, est
nommé Directeur des ressources humaines du Centre national des
manuels et fournitures scolaires ;
– Madame Ulrich Marie Rolande GANANE, Mle 119 235 N,
Economiste-planificateur, 1ère classe, 6ème échelon, est nommée
Directrice des études, des statistiques et de la planification du
Centre national des manuels et fournitures scolaires ;
– Monsieur Pascal WAONGO, Mle 50 988 N, Inspecteur de
l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 6ème échelon, est
nommé Directeur provincial de l’Education préscolaire, primaire et
non formelle du Kourittenga ;
– Monsieur Konouré SORA, Mle 40 171 S, Inspecteur de
l’enseignement du premier degré, 1ère classe, 7ème échelon, est
nommé Directeur provincial de l’Education préscolaire, primaire et
non formelle du Tuy ;
– Monsieur Hâté SANKARA, Mle 44 010 F, Inspecteur de
l’enseignement secondaire, catégorie PB, 1ère classe, 17ème
échelon, est nommé Directeur provincial des enseignements post-
primaire et secondaire du Tuy.
F. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SANTE
– Monsieur Alphonse OUEDRAOGO, Mle 96 951 D, Médecin,
catégorie PC, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé Membre du
Comité d’éthique pour la recherche en santé ;
– Monsieur Sidbéwendé Pierre YAMEOGO, Mle 99 470 W, Médecin,
catégorie PC, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Membre du
Comité d’éthique pour la recherche en santé pour un 2ème mandat
de trois (03) ans ;
– Monsieur Clotaire NANGA, Pharmacien d’officine, est nommé
Membre du Comité d’éthique pour la recherche en santé ;
– Monsieur Fla KOUETA, Mle 57 429 L, Professeur hospitalo-
universitaire, catégorie P2, 3ème échelon, est nommé Membre du
Comité d’éthique pour la recherche en santé ;
– Monsieur Tégawendé Yves TONDE, Mle 49 455 D, Administrateur
des hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 2ème échelon,
est nommé Directeur de l’administration et des finances de l’Agence
nationale de gestion des soins de santé primaire ;
– Monsieur Soumahila ZONGO, Mle 273 071 W, Pharmacien,
catégorie P, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur de la
pharmacie hospitalière ;
– Monsieur Kani Eric KADEBA, Mle 85 766 M, Administrateur des
hôpitaux et des services de santé, 1ère classe, 4ème échelon, est
nommé Directeur de l’administration et des finances du Centre
national de transfusion sanguine.
G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE
LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION
– Monsieur Roger ZERBO, Mle 117 304 H, Chercheur, Maître de
recherche en sociologie et Anthropologie, Catégorie P3, classe
initiale, 4ème échelon, est nommé Délégué général adjoint chargé de
la recherche et de la coopération du Centre National de la recherche
scientifique et technologique (CNRST) ;
– Monsieur Adama KABORE, Mle 24 823 K, Directeur de recherche,
catégorie P1, classe initiale, 3ème échelon, est nommé Délégué
général adjoint chargé de la valorisation du Centre National de la
recherche scientifique et technologique (CNRST) ;
– Monsieur Bagaré Saidou DIALLO, Mle 228 312 W, Administrateur
des services financiers, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé
Directeur des marchés publics.
H. AU TITRE DU MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU
TRAVAIL ET DE LA PROTECTION SOCIALE
– Monsieur Idrissa SINON, Mle 32 336 C, Conseiller en gestion des
ressources humaines, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé
Inspecteur général des services ;
– Monsieur Marcel OUEDRAOGO, Mle 217 041 T, Conseiller en
gestion des ressources humaines, 1ère classe, 4ème échelon, est
nommé Directeur général de la Fonction publique ;
– Monsieur Isso BAZIE, Mle 216 837 U, Inspecteur du travail,
1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la lutte
contre le travail des enfants ;
– Monsieur Abdoul Kader KONE, Mle 216 849 V, Inspecteur du
travail, 1ère classe, 5ème échelon, est nommé Directeur de la
promotion de la mutualité ;
– Monsieur Suanyaba Rodrigue OBOULBIGA, Mle 217 036 A,
Conseiller en gestion des ressources humaines, 1ère classe,
6ème échelon, est nommé Chef du département du
développement de la politique des ressources humaines.
I. AU TITRE DU MINISTERE L’AGRICULTURE, DES
AMENAGEMENTS HYDRO-AGRICOLES ET DE LA MECANISATION
– Monsieur Mamoudou TRAORE, Mle 40 938 H, Maître de
recherche en Science du sol, catégorie P2, 1ère classe, 2ème
échelon, est nommé Directeur général du Bureau national des sols
(BUNASOLS) ;
– Monsieur Boureima NANA, Mle 207 405 C, Conseiller
d’agriculture, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur du
Centre de promotion rural de Bonam ;
– Monsieur Toudoubsom SAWADOGO, Mle 104 763 H, Ingénieur
pédologue, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur du
Centre de promotion rural de Goundi ;
– Monsieur Gueswindé Amos CONGO, Mle 207 393 U, Ingénieur
d’agriculture, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur
régional de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la
mécanisation du Centre-Est ;
– Monsieur Yacouba KABORE, Mle 264 378 F, Ingénieur agronome,
1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de
l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la
mécanisation du Bam ;
– Monsieur Christian MILLOGO, Mle 266 667 E, Ingénieur de
conception en vulgarisation agricole, 1ère classe, 3ème échelon, est
nommé Directeur provincial de l’Agriculture, des aménagements
hydro-agricoles et de la mécanisation de la Bougouriba ;
– Monsieur Sié Lebabe Léandre DABIRE, Mle 264 381 B, Ingénieur
d’agriculture, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur
provincial de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de
la mécanisation du Ioba ;
– Monsieur Toukoumnogo Salomé OUEDRAOGO, Mle 214 356 B,
Ingénieur pédologue, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé
Directeur provincial de l’Agriculture, des aménagements hydro-
agricoles et de la mécanisation du Kadiogo ;
– Monsieur Ousseni OUEDRAOGO, Mle 214 402 J, Conseiller
d’agriculture, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur
provincial de l’Agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de
la mécanisation du Lorum.
J. AU TITRE DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET
DE L’ARTISANAT
– Monsieur Mamadou YAMEOGO, Mle 212 620 L, Conseiller des
affaires économiques, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Chef
du département des investigations et du contrôle de la Brigade
mobile de contrôle économique et de la répression des fraudes ;
– Monsieur Daouda OUEDRAOGO, Mle 514 574 V, Economiste-
gestionnaire de projet, est nommé Secrétaire permanent du suivi des
réformes de licences d’affaires ;
– Monsieur Harouna BANDAOGO, Mle 212 297 L, Conseiller des
affaires économiques, 1ère classe, 6ème échelon, est nommé
Directeur de la promotion et de la distribution des produits locaux ;
– Monsieur Dayang-ne-Wendé Parfait SILGA, Communicateur, est
nommé Directeur de la communication et de la presse ministérielle.
III.2. NOMINATION DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION
A. MINISTERE DE L’ENERGIE, DES MINES ET DES CARRIERES
Le Conseil a adopté un décret portant nomination des personnes ci-
après, Administrateurs représentant l’Etat, au Conseil
d’administration de l’Agence burkinabè de l’électrification rurale
(ABER) pour un premier mandat de trois (03) ans.
Au titre de la Primature :
– Madame Elise OUEDRAOGO, Mle 44 131 U, Conseiller
d’administration scolaire et universitaire en remplacement de
Madame KAFANDO/COMPAORE Fanta Roukiatou, dont elle termine
le mandat.
Au titre du ministère de l’Energie, des mines et des carrières :
– Monsieur Jean-Baptiste KY, Mle 510 287 Z, Ingénieur
électromécanicien en remplacement de Monsieur NACAMBO
Herman Yacouba, dont il termine le mandat.
B. MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET
DE LA SECURITE ROUTIERE
Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat de
Madame Sidtinbnoma Evelyne TRAORE/NAYAGA, Mle 205 750 K,
Spécialiste en système d’information géographique, Administrateur
représentant l’Etat, au titre du ministère de l’Economie, des finances
et du développement au Conseil d’orientation et de contrôle de
l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) pour une dernière
période de trois (03) ans.
C. MINISTERE DE L’INDUSTRIE, DU COMMERCE ET DE
L’ARTISANAT
Le Conseil a adopté un décret portant renouvellement du mandat de
Madame Gisèle Basseffyam Isabelle Marie SAGNON/SAWADOGO,
Mle 130 311 W, Magistrat, Administrateur représentant
l’Etat, au titre du ministère de l’Industrie, du commerce et de
l’artisanat au Conseil d’administration de l’Office national des
télécommunications (ONATEL-SA) pour une dernière
période de trois (03) ans.
Le Ministre de la Communication et
des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement
Ousséni TAMBOURA
Officier de l’Ordre national

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !