A l’issue d’une assemblée générale qui a regroupé, ce mercredi 8 juin 2022, à Ouagadougou, des chercheur.e.s, des organisations de la société civile, des représentant.e.s de structures étatiques ainsi que des journalistes, un un collectif des organisations féministes a vu le jour au Burkina Faso .

La mise place de ce collectif féminin a été possible grâce au leadership de l’Initiative Pananetugri (Ipbf ) . Il  se veut un espace d’échange intergénérationnel favorable et sensible à la transmission des connaissances. C’est l’ancienne ministre de l’Action sociale, Mariam Lamizana qui a été Plébiscitée pour coordonner les activités de ce collectif. D’emblée, elle a tenu à féliciter tous les participant.e.s pour leur engagement et le travail abattu. Elle les a également remerciés pour le choix porté sur sa personne.

Mariam Lamizana estime que c’est au pied du mur qu’on reconnaît le vrai maçon. Pour ce faire, l’une de ses priorités après l’adoption des textes, c’est de travailler à mieux faire comprendre le concept de féminisme.

Les 7 membres du bureau

Ensuite, un atelier de renforcement des capacités sur le féminisme sera organisé. « Ça, c’est très important», a t-elle mentionné avant de poursuivre. La coordinatrice du collectif reste convaincue que les objectifs fixés seront atteints.

Françoise Tougry Ouédraogo


Liste des membres du comité de coordination
 
1. Coordinatrice : LAMIZANA Mariam
2. Secrétaire Générale : TARPAKA Kadidiatou
3. Secrétaire Générale Adjointe : YONLI Noëllie Aguima
4. Chargée du partenariat et de la mobilisation des ressources : BELEM T. Zita Désirée
5. Chargée du partenariat et de la mobilisation des ressources : REPAFER
6. Chargée de la communication : OUEDRAOGO Ténin Bénédicte
7. Chargée du plaidoyer : BAILOU A. Bénédicte Françoise R.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !