UICN: une délocalisation du personnel du Bureau régional en vue

134

La directrice générale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Inger Anderson a séjourné au Burkina Faso du 28 au 31 janvier 2019. Cettevisite a été une opportunité pour Inger Anderson de partager sa vision de l’organisation et d’annoncer un redéploiement du personnel.

  « Nous ne fuyions pas le Burkina Faso, nous devons être flexibles, tenir compte des bailleurs de fonds », a expliqué la directrice générale de l’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Inger Andersen au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 31 janvier 2019 à Ouagadougou. Elle a soutenu que contrairement à la rumeur il ne s’agit pas d’une  délocalisation du bureau régional mais plutôt de celle  du personnel.

Selon elle, l’UICN  a plusieurs programmes, 53pays  membres ; c’est la raison pour laquelle a-telle ajouté son institution devrait être flexible en tenant compte des avis de leurs bailleurs avant de prendre une décision définitive.

Cette visite a été également l’occasion pour Inger de partager sa vision de l’UICN pour les prochaines années, de rencontrer les premiers responsables de ce pays pour discuter des questions environnementales au niveau mondial et au Burkina Faso en particulier. Un échange avec le personnel, les membres, les experts des commissions et les partenaires de l’Union sur les grands défis environnementaux et les perspectives d’une collaboration pour un monde plus sain qui conserve et valorise la nature sera aussi au menu.

L’UICN est une union de membres composée de gouvernements et d’organisations de la société civile. Elle offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementale les connaissances et les outils nécessaire pour que le progrès humain ; le développement économique et la conservation de la nature se réalisent en harmonie. Elle a été créée en 1948.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

Laissez votre commentaire ici !