Traite des enfants: 25 mineurs interceptés par les forces de sécurité

163

25 enfants talibés en partance pour la province du Gourma, interceptés par les forces de sécurité vont rejoindre leurs familles. C’est ce qui ressort d’une rencontre animée par la Ministre de la femme, Marie Laurence Ilboudo/Marchal ce jeudi 22 avril 2021 à Ouagadougou.

La Brigade Régionale de Protection de l’Enfant du Centre a intercepté vingt-cinq (25) enfants mineurs. Ces enfants qui ont quitté Kombissiri partaient pour Natiaboani dans la province du Gourma. Leur interception qui a eu lieu le 06 avril dernier a été possible grâce au signalement de la population ainsi qu’à la collaboration des forces de sécurité. « Ils ont entre 10 et 14ans et proviennent de la province du Bazèga », indique Marie Laurence Ilboudo/Marchal.  » Ils avaient pour destination Natiaboani, une zone à fort défi sécuritaire. Ils étaient cachés dans un camion qui transportait des vivres« , détaille la Ministre de la femme.

Selon Marie Laurence Ilboudo, ces enfants étaient sous l’emprise de personnes de mauvaise foi qui les destinaient à des activités qui auraient pu mettre en péril leur vie et leur avenir. Pris en charge en urgence par le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, les enfants pourront retourner dans leurs familles respectives.  » Après leur retour en famille, un accompagnement adapté sera apporté à chaque enfant en fonction de ses besoins« , affirme la Ministre de la femme.

Présents à la rencontre, les parents des enfants ont été sensibilisés sur les dangers de la mobilité et de la traite des enfants. « C’est une obligation pour chaque parent de protéger et de s’occuper de ses enfants donc faites-le« , a lancé Marie Laurence Ilboudo.  » Si vous n’en avez pas les moyens, approchez les différents services affiliés au Ministère de la solidarité nationale pour qu’on vous aide mais ne laissez pas ces enfants aller à l’aventure. Si vous ne vous occupez pas d’eux aujourd’hui, qui va s’occuper de vous demain? Occupons-nous de nos enfants, c’est pour notre propre bien« , poursuit-elle.

Tout en saluant le travail des forces de sécurité, la cheffe du département de la famille a exhorté les acteurs engagés dans la lutte contre la traite des enfants a redoublé d’efforts pour venir à bout de ce fléau.

Au cours de l’année 2020 au Burkina Faso, 1262 enfants ont été interceptés dont 812 à l’intérieur du pays et 450 à l’extérieur. Sur ces 1262 enfants, l’on compte 645 filles. Du 1er janvier  au 06 avril 2021, au total, 101 enfants ont été interceptés aux entrées de Ouagadougou.

Faridah DICKO

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !