La députée Yawa Djigbodi Tségan (Union pour la République – au pouvoir) a été élue aujourd’hui à la tête de l’Assemblée nationale du Togo, a rapporté un journaliste de l’AFP. Inspectrice des impôts, Yawa Djigbodi Tségan, 47 ans, devient la première femme à occuper ce poste au Togo. Elle a été élue avec 88 voix des 89 députés présents.

Elle succède à Dama Dramani, également membre du parti au pouvoir, à la tête de l’Assemblée nationale depuis septembre 2013. Elle avait déjà occupé le poste de premier questeur dans l’ancien bureau de l’Assemblée nationale. « C’est avec responsabilité que nous prenons cette fonction, face aux différents enjeux qui nous attendent », a-t-elle déclaré à la presse.

Les 91 nouveaux députés sont issus des élections législatives du 20 décembre, boycottées par la principale coalition de l’opposition qui avait dénoncé des « irrégularités » dans sa préparation. Ce scrutin a été remporté par le parti au pouvoir, qui a raflé 59 des 91 sièges de l’Assemblée nationale.

Les observateurs de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) avaient salué la bonne tenue de ces législatives, tout comme les dirigeants ouest-africains qui ont jugé le 22 décembre à Abuja que ces élections « libres et transparentes » étaient conformes à leur feuille de route pour une sortie de crise au Togo.

La principale coalition de l’opposition a appelé à une manifestation le 26 janvier à Lomé et dans plusieurs villes du pays, pour « dénoncer et condamner un coup de force électoral ». Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, a succédé dans la violence à son père, le général Eyadéma Gnassingbé, qui a dirigé le pays d’une main de fer pendant 38 ans.

Source AFP

Laissez votre commentaire ici !