Thomas Sankara a beaucoup ouvert les yeux des femmes, Lakomi Ouattara, retraité à Banfora

675

Trente ans après sa disparition, Thomas Sankara est toujours dans la mémoire et dans le souvenir des Burkinabés. Voici ce que Lakomi Ouattara, ouvrier à la retraite et admirateur inconditionnel de Sankara retient de l’homme. 

En me rappelant de l’image de Thomas Sankara, je vois l’honnêteté, la dignité et l’envie de se battre, ne pas compter sur quelqu’un. Le message qu’a laissé Thomas Sankara a marqué le monde. Quand je prends un exemple très simple, à notre temps, on demandait à chacun de débroussailler devant sa cour. C’était un travail colossal, mais c’était une manière de se prendre en charge, d’être sérieux envers soi-même et par la suite combattre l’impérialisme.

La période révolutionnaire n’a pas été une période facile. On a eu à payer des impôts, mais on voyait les retombées. Les constructions par exemple (cité du 4 août) et toutes les mairies ont profité de ces paiements d’impôts. Ce n’est pas comme actuellement où les gens se plaignent quand on leur dit de payer des impôts. C’est vrai qu’en retour, ils veulent voir aussi ce à quoi cela a servi. Au temps de Thomas Sankara, les gens trouvaient que c’était la force, de l’esclavage mais, ces impôts ont servi à des réalisations.  Un pays ne peut pas se développer si la population de ce pays ne paie pas d’impôts. Ce qui est vrai, mais la vérité est dure à avaler. On punissait publiquement ceux qui détournaient les fonds, le jugement était retransmis en direct pour que les gens comprennent. Rien ne se faisait de façon voilée, tout était à la lumière.

 

Aujourd’hui, le Burkina a retrouvé sa dignité grâce à Sankara. Que tout un chacun remercie Dieu du passage de Sankara. Grâce à Sankara, le Burkinabé peut se promener fièrement.

En ce qui concerne les femmes, si je dis que Thomas Sankara est le premier Président en Afrique qui a beaucoup ouvert les yeux des femmes, mon langage serait fort ; pourtant, il s’est battu sans hypocrisie pour les femmes.  Il a commencé à dynamiser beaucoup de choses même s’il n’a pas pu faire tout le travail en entier, il a posé des actes palpables à travers la sensibilisation auprès des femmes.  Thomas Sankara a eu un impact pour le décollage des femmes dans le sens de l’égalité.

 

Aujourd’hui, le Burkina a retrouvé sa dignité grâce à Sankara. Que tout un chacun remercie Dieu du passage de Sankara. Grâce à Sankara, le Burkinabé peut se promener fièrement. Tout comme Nelson Mandela qui a marqué le monde entier, beaucoup de gens ont connu ce petit pays qu’est le Burkina Faso à partir de Sankara.

Ce qui fait qu’en conclusion, je dirai qu’en dirigeant un pays, tout ne peut pas être parfait, mais c’est l’intention que nous nous considérons dans son ensemble.

                                                                                                          Assétou MAIGA

Laissez votre commentaire ici !