» Je rêve de voir une nouvelle génération de femmes artistes peintres qui impacte le monde », Olga Yaméogo, artiste peintre

Raconter son histoire à travers les œuvres d’art est une façon d’affirmer sa personnalité. En effet, Olga Yaméogo, artiste peintre voit en la peinture un remède qui apaise les cœurs. Avec 30, ans d’expérience, elle est devenue une référence dans le domaine de la peinture. Zoom sur une artiste peintre de renom pour qui, la peinture est une aventure.

Olga Yaméogo est une passionnée des arts. Depuis toute petite, elle trouvait en l’art, un moyen efficace pour exprimer ses sentiments. Pour ce faire, elle s’oriente d’abord dans les arts de la scène. Après avoir essayé la musique et la danse, Olga a finalement trouvé en la peinture ce qu’elle recherchait. « La peinture, c’est la matière dans laquelle je me sentais le mieux pour m’exprimer », explique-t-elle.

Elle intègre les ateliers thérapeutiques au cours desquels, elle apprend à écouter son monde intérieur et à mieux se connaître.

Autodidacte, elle peint dans une technique simple et aborde de nombreux thèmes. Ce sont l’identité, l’immigration, tout ce qui intéresse le public.

Elle puise son inspiration de son quotidien, de sa famille et de l’actualité.  « Tout ce qui raisonne en moi, me sert de support pour raconter une histoire », mentionne-t-elle.

 Ce n’est pas parce qu’on est une femme, qu’on n’est pas talentueux

Qualifiée de métier d’homme, la peinture est un domaine fortement dominé par la gente masculine. « Sur 10 œuvres d’arts, 2 appartiennent à des femmes », a déploré Olga Yaméogo.

Selon Olga Yameogo, malgré les difficultés, il est possible d’avoir autant de femmes que d’hommes peintres. «Les femmes elles-mêmes doivent faire preuve de courage et de ferme volonté pour changer la tendance», fait-elle remarquer. Et d’ajouter « Ce n’est pas parce qu’on est une femme, qu’on n’est pas talentueux. Si on a quelque chose à dire, il faut prendre la place ».

En 30 ans d’expériences, Olga reste convaincue que les femmes disposent d’un énorme potentiel qu’elles peuvent exploiter. L’artiste estime que les femmes peuvent s’imposer dans le domaine de la peinture pourvu qu’elles cessent se de morfondre sur leur propre sort.

Olga s’oppose au fait que certaines femmes artistes fassent de leur identité ce dont elles ont été victimes.  « Il faut arrêter de monter tout le temps vos douleurs dans vos œuvres. On peut cacher ses malheurs dans du beau », a-t-elle laissé entendre.

À 56 ans, Olga Yaméogo nourrit l’espoir de voir une nouvelle génération de femmes artistes peintres qui impactent le monde au travers de leurs œuvres.

Marie Sorgho

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !