Super coupe des dames : le sport au rang des activités du 8 mars

316

La finale de la 2ème édition de la super coupe des dames a eu lieu ce vendredi 6 mars 2020 au terrain de l’Union sportives des forces armées de Ouagadougou (USFA). Cette compétition se tient au titre des activités commémoratives de la 163ème journée internationale de la femme.


C’est un match de football qui a opposé deux équipes féminines que sont les colombes de l’Union sportives des forces armées féminines (USFA) contre les Etincelles de Tanghin. Durant 1 heure d’horloge avec une pause de 15 minutes, chaque équipe a joué pour faire gagner son camp.

Les colombes de l’Union sportives des forces armées féminines (USFA), équipe vainqueur

 

A seulement 2 minutes de l’entame du jeu, l’équipe de l’USFA a inscrit son premier score. Du retour de la pause, les Etincelles ont tenté de marquer à leur tour mais sans aucun succès. L’USFA a saisi les occasions manquées de l’équipe adverse pour marquer deux autres buts avant la fin du match. Le score finale est de 3-0 pour l’USFA.

Les Etincelles de Tanghin, équipe perdante

L’équipe gagnante a reçu un trophée, une somme de 1 million de F CFA, des médailles et un lot de maillot. Quant à l’équipe perdante, elle a reçu une somme de 500 000 F CFA, des médailles et un lot de maillot.

Zoewendé Sawadogo, capitaine de l’USFA.

L’équipe vainqueur du match a exprimé sa joie d’autant plus qu’elle rebelote sa position de gagnante de la super coupe des dames pour cette seconde édition. « Nous sommes très contentes, nous avons préparé ce match depuis longtemps et nous en sommes sorties gagnantes une fois de plus comme l’année dernière », a confié Zoewendé Sawadogo, capitaine de l’USFA.

Félicité Kafando, capitaine des Etincelles

Du côté de l’équipe perdante c’est la désolation et la tristesse qui se lit sur les visages. Une défaite qui aurait pu être évité si toutefois la confiance en soi même avait guidé leur jeu. « Nous avons perdu à cause du manque de détermination et la confiance en nous même », a regretté Félicité Kafando, capitaine des Etincelles.

Daouda Azipiou, ministre en charge des sports

Daouda Azipiou, ministre en charge des sports et patron de cette compétition a félicité les deux équipes. Pour lui, le sport tient un rôle important en phase avec le thème du 8 mars de cette année 2020. « Le sport constitue pour les femmes et les filles un moyen efficace de promotion du leadership, indispensable à leur autonomisation, à une résilience de ces dernières faces à la crise qui secoue notre pays en ces moments », a laissé entendre le ministre.

Pour mémoire, la 163ème journée internationale de la femme se tient sous le thème : Crise sécuritaire au Burkina Faso : quelles stratégies pour une meilleure résilience des femmes ».

Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !