Soudan du Sud : le viol comme rémunération

174
*****

L’Organisation des Nations Unies a publié un rapport accablant vendredi 11 mars 2016 sur le Soudan du Sud. Il révèle que des soldats du gouvernement ont été autorisés à violer des femmes en guise de salaire.

L’Organisation des Nations Unies a publié un rapport accablant vendredi 11 mars 2016 sur le Soudan du Sud. Il révèle que des soldats du gouvernement ont été autorisés à violer des femmes en guise de salaire.

L’ONU a fait une révélation des plus choquantes concernant la situation des droits de l’homme et surtout des droits des femmes au Soudan du Sud. Le pays, en proie à la guerre civile depuis décembre 2013, a fait l’objet d’un rapport révoltant.
Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a confirmé l’inacceptable : les soldats combattants, alliés du gouvernement, sont autorisés à violer les femmes, ce crime étant considéré comme un salaire. Révoltant. Zeid Ra’ad Al Hussein a précisé : « L’échelle et le type de violences sexuelles – qui sont principalement le fait des forces gouvernementales et des milices qui leur sont affiliées – sont décrits avec des détails épouvantables et dévastateurs. »
Les femmes sont souillées par le viol, en plus du sort atroce que réservent les bourreaux aux civils qu’ils asphyxient dans des conteneurs, découpent ou brûlent vifs. Le Haut Commissaire poursuit : « Il s’agit d’une situation des droits de l’Homme parmi lesplus horribles dans le monde, avec une utilisation massive du viol comme instrument de terreur et comme arme de guerre. »
Il est plus que temps de tirer la sonnette d’alarme pour stopper ces actes de barbarie, qui ne résultent pas « d’opérations de combat, mais d’attaques délibérées« , qualifiées de « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité » par l’ONU.Lire la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here