SOFATO, une usine de transformation de la tomate bientôt à Yako

235

Une usine de transformation de tomate, initiée par « bâtir l’avenir » (SCOOP-CA/BA) et nommée SOFATO est en gestation dans le Passoré (Yako). Le capital recherché pour asseoir la société, estimé à 1, 5 milliard de FCFA, sera mobilisé par actionnariat populaire.  

Cette société qui sera implantée à Yako, dans le passoré aura l’avantage d’être situé à côté de l’un des plus grands barrages du Burkina Faso( le barrage Oumarou Kanazoé).Ce qui permettra à l’entreprise d’exploiter non seulement quelques périmètres irrigués mais aussi, d’être à côté de producteurs maraîchers.

A ce jour, les acteurs ont pu mobiliser près de 60% du capital recherché. En attendant de mobiliser les 40% restant, les initiateurs du projet ont lancé les travaux de construction de l’usine avec un taux d’exécution de 45%. 

 Selon Aziz Nignan, le Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Coopérative Bâtir l’avenir, le Burkina Faso produit plus de 300 000 tonnes de tomates par an, dont à peine 10 000 tonnes sont écoulées. La SOFATO ambitionne de créer 100 emplois directs et 1 500 indirects. Si tout se passe comme prévu, les premières productions débuteront en novembre 2021. La production attendue pour la première année est de 40 000 tonnes de tomates.

Toute personne physique et morale peut être actionnaire à SOFATO. Pour être membre investisseur, il faut adhérer et prendre des parts sociales. La part sociale fait 5 000 F CFA et l’adhésion aussi 5 000 F CFA. L’adhésion peut se faire à travers les payements électroniques. 
La participation à la réalisation de ce projet est un acte patriotique et aussi économique, a fait savoir Aziz Nigan.

 

Source : lesaffairesbf.com ; leconomistedufaso.bf ; oeildufaso.com

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !