Situation sécuritaire: des femmes en union de prière pour un retour à la paix

L’amicale des femmes retraitées et veuves pensionnées du  Burkina Faso a initié  à la faveur du 5 août, jour mémorable  de l’accession du Burkina Faso à l’indépendance, une soirée de prière . Cette soirée  qui  s’est tenue  à Ouagadougou avait pour  thème : « Femmes du Burkina Faso, porteuses d’espoir et de paix, ensemble implorons pour la réconciliation, la cohésion sociale et le retour de la paix dans notre chère patrie ».

Face à l’insécurité et à l’incivisme qui gangrène notre pays. Le réseau des femmes de foi pour la paix au Burkina Faso et l’Amicale des femmes retraitées et veuves pensionnaires ont consacré une soirée de prière pour la paix et la cohésion sociale.

Pour Madame Bonzi Madeleine, coordinatrice des femmes retraitées et veuves pensionnaires du Burkina Faso, cette union de prière a tout son sens après un diagnostic sur la situation sécuritaire.

Pour elle  ,depuis 2015,  le pays traverse une crise sur tous les plans .

En effet le Burkina Faso jadis considéré comme un havre de paix a été éprouvé ses dernières années par des attaque meurtrières et des conflits armés qui ont eu pour principal conséquence  l’effritement du tissus social . Ces attaques et violence ont causé la mort de plusieurs FDS et civiles et augmenter le nombre de déplacer interne à plus de deux millions de  déplacer dans  toutes les régions.

En outre de nombreuses familles souffrent de cette guerre dans laquelle sombre le Burkina Faso. Face à cette triste réalité, les femmes  ne pouvaient rester indifférentes .

  « Quand un soldat tombe, c’est toute une partie de nous-même qui tombe, nous avons mal de voir chaque jours ce même scénario. C’est pourquoi nous voulons apporter notre contribution avec nos différentes prières », ont –elles précisé.

 Pour les organisatrices, le but est de demander pardon à Dieu pour le mal que nous avons commis et aussi demander sa grâce afin qu’ il libère notre pays de cette tragédie .

Pour la présidente réseau de  femme de foi au Burkina Faso en (AFRVP-BF),  Marie Odile, cette activité mérite d’être saluée à sa juste valeur car à travers elle,  ces vaillantes femmes mères ,mamans, grand-mères  de différentes confessions  religieuses,  catholique évangélique et musulmane entendent apporter leurs contribution à la reconstruction et la restauration paisible de notre patrie,  ce, par les armes spirituel que sont la prière la repentance  et les supplication  à Dieu  pour la réconciliation de tous les burkinabè en vue d’une paix durable et véritable .

Pour elle, les mamans posent un acte très symbolique.

« Pour moi,  c’est à travers la prière que ses mamans se font entendre puisqu’elles n’ont pas la capacité et la force de mener certaines actions « , affirme-t-elle.

Pour terminer, elle n’a pas manqué de traduire sa reconnaissance  à tous ceux et toutes celles qui ont répondu présent à cet appel à la prière. Une mobilisation qui témoigne de l’intérêt que chacun et chacune  porte au retour de la paix à notre cher Faso.

.

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !