Sika Kaboré appelle à la solidarité aux retraités de la CNSS et de la CARFO

473

La première dame Sika Kaboré a donné le top de départ de la visite médicale annuelle gratuite des pensionnés de la CNSS et de la CARFO, ce vendredi 29 septembre 2017 au district sanitaire de Bogodogo. Cette opération débute lundi 02 octobre et s’étend sur l’ensemble du territoire national.

Les personnes du 3ème âge ont souvent des maladies chroniques qui nécessitent une prise en charge. D’où l’instauration de ces visites médicales au profit de ces pensionnés de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et la caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO). Les visites commencent lundi 02 octobre sur onze sites identifiés au niveau national et s’étalent sur le temps nécessaire pour consulter l’ensemble des patients.

Les objectifs d’une telle initiative sont entre autres de réaliser pour chaque pensionné un examen clinique, de réaliser des examens de dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus chez les femmes pensionnées ou veuves, de réaliser l’ensemble des examens de laboratoires prévus, de dispenser un traitement adéquat pour les affections fréquemment observées chez ces personnes etc.

Pour la marraine Sika Kaboré il s’agit d’un acte de solidarité à l’endroit des aînés. « Ils m’ont convié à venir être leur porte-parole pour dire merci au gouvernement pour l’effort qu’il fait en leur faveur. C’est avec beaucoup de plaisir que je viens les accompagner en ces instants de visites médicales « , a t’elle déclaré.

Les examens pris en charge
Selon les explications de Docteur Hervé Tierno du district sanitaire de Bogogodo, la prise en charge concerne les examens de glycémie à jeun, la numération formule sanguine et la créatinémie. Les résultats sont connus dans les 24 heures. Après l’examen clinique, le patient est soumis à des examens à faire mais, ceux qui sont supplémentaires en dehors des trois précédemment cités ne sont pas pris en charge.

Félix Yaméogo, Président de l’association nationale des retraités

Même si l’initiative est  à saluer,  le président de l’association nationale des retraités, Félix Yaméogo, affirme qu’il faut aller encore plus loin : « on nous détecte des pathologies qu’on ne peut pas soigner. La prise en charge ne concerne que les examens. On souhaite que le gouvernement prenne aussi en charge ces pathologies qu’on trouve, de même que la prostate qui est fréquente chez les personnes âgées ».

Ce lancement a donné lieu également à une remise de lots de matériels médicotechniques à la marraine et aux ministres en charge de la fonction publique et de la santé.

 

simulation en présence des autorités

Une simulation a été faite sous le regard des autorités. Un technicien de santé qui pose un acte médical sur un retraité à travers la prise de la tension artérielle. S’en est suivie de la présentation du circuit que doit suivre le pensionné pour se soumettre à tous les examens prévus.

En rappel, les visites médicales gratuites des pensionnés ont été instituées en 2007 pour ce qui est de la CNSS et en 2009 en ce qui concerne la CARFO. Le gouvernement burkinabé a adopté le décret N° 2016-310 PRES/PM/MFPTPS/MS/MINEFID le 29 avril 2016, portant institution d’une visite médicale annuelle gratuite au profit des retraités et des conjoints survivants de retraités décédés de la CARFO et de la CNSS.

                                                                                                                                                   Assétou Maïga

Laissez votre commentaire ici !