La 14é édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) a ouvert ses portes ce vendredi 28 octobre 2016 à Ouagadougou. Plus de 3000 exposants, 500 journalistes, 250 acheteurs professionnels de 25 pays prennent part à cette 14eme édition du SIAO.

 

Le défi est de rassembler en un seul lieu, pendant 10 jours, les meilleurs artisanats du continent africain afin de leur assurer des débouchés sur les marchés nationaux et internationaux et leur permettre d’échanger leurs expériences.

 

A travers le thème, « Artisanat Africain, entreprenariat féminin et protection sociale », le Siao veut rendre hommage à la femme artisane dont la contribution à l’artisanat africain n’est plus à démontrer. Au cours de ce salon, les spécialistes devront faire des propositions concrètes permettant aux décideurs, d’accompagner la femme artisane afin qu’elle puisse mieux organiser son entreprise artisanale, mieux la formaliser pour s’autonomiser davantage et mieux contribuer à l’économie nationale.

 

La question de la protection sociale sera également au cœur des échanges puisse selon directeur général du SIAO, Abdoulaye Tou, les artisans de façon globale, et les femmes en particulier font du bon travail mais à un moment donné de leur âge, ils ont des difficultés pour vivre de leur métier.

 

Pour le ministre du commerce et de l’artisanat, Stéphane Wenceslas Sanou, le SIAO offre une occasion de célébrer tout le continent africain. « Ce salon magnifie l’Afrique qui construit, qui forge, qui répare, qui entretient, qui tisse, qui habille, qui alimente,…….et qui continuera à se battre pour l’émergence de ses économies et le bien être de ses populations », a-t-il relevé.

 

Pour sa part, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a promis une modernisation du secteur. « Nous avons déjà un programme qui va moderniser l’artisanat, nous allons le mettre en œuvre »,  a-t-il soutenu. Dans le même sens, le parrain de la présente édition du SIAO, le président de l’Assemblée Nationale, Salifou Diallo, le secteur de l’artisanat occupe une place de choix dans  le programme présidentiel. « Notre vision est de faire du SIAO non seulement une structure culturelle génératrice de revenu, mais également un cadre de promotion sociale  pour la femme et pour la jeunesse burkinabé », a-t-il indiqué.

Le SIAO se tient du 28 octobre au 6 novembre 2016. Le contenu de l’événement porte entre autre sur la journée du pays invité « le Ghana day » prévue pour le 29 octobre 2016, des expositions de vente thématisées, des séminaires, des rencontres d’affaire « B to B » etc.

Lala K.Dera

Laissez votre commentaire ici !