« Si le président Kaboré sait qui nous attaque, qu’il envoie le chercher pour que les attaques cessent »

505


La traditionnelle conférence de presse du chef de file de l’opposition (CFOP) a eu lieu le mardi 26 février 2019 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, des points comme la crise sécuritaire, la fermeture de 1135 écoles, l’interview du président du Faso et le cinquantenaire du festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO), ont été abordés.

En ce qui concerne l’interview du président Roch Marc Christian Kaboré à la Deutsche Welle, un média Allemand, l’opposition s’est offusquée par rapport aux réponses données par celui-ci.

Selon les conférenciers du jour, Alphonse-Marie Ouédraogo, président de l’URD/MS et  Aristide Ouédraogo président du FPR, le président du Faso aurait révélé l’existence des liens entre l’ex président Blaise Compaoré et des groupes terroristes endeuillant le Burkina Faso et que des leaders terroristes étaient venus chez lui pour réclamer des voitures qu’ils avaient commandées à l’ex président.

Face à ces informations graves, le CFOP se demande si le président Roch n’était pas lui aussi complice des terroristes au même titre que ceux qu’il accuse puisqu’il était président du congrès pour la démocratie et du progrès (CDP) à l’époque. Ensuite, il a trouvé révoltant et absurde les propos de Rock quand il affirme que les terroristes étaient venus le voir, discuter avec lui et repartir paisiblement. Et enfin, caractérisant cette déclaration à l’étranger d’un aveu d’impuissance et une violation de la souveraineté nationale, les conférenciers du jour disent attendre des réponses à ces différentes questions adressées au chef de l’Etat, l’invitant à aller chercher ceux qui attaquent le Burkina, les juger et les condamner afin que cessent les attaques.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

1 COMMENTAIRE

Laissez votre commentaire ici !