Secteur privé : un conseil des sages installé pour plus de sérénité dans le monde des affaires

577

Depuis un moment les élections consulaires de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) se sont tenues dans une ambiance de crise de confiance entre les acteurs. Pour  parvenir à un renouveau consulaire et une véritable réconciliation entre les différents acteurs de la communauté des affaires, un conseil des sages a été installé ce 13 décembre en présence du premier ministre Paul Kaba Thiéba et plusieurs personnalités du monde des affaires.

Au nombre de 7 présidents d’honneurs et 45 membres d’honneurs désignés pour 5 ans, ce conseil des sages du secteur privé a la lourde tâche de faciliter le développement harmonieux du secteur privé par des conseils avisés et donner des avis et conseils sur des sujets stratégiques concernant l’institution consulaire et le secteur privé.

Il a également pour rôle de connaître les conflits et tensions dans la communauté des affaires et concilier les positions pour la préservation de la concorde entre les acteurs de l’économie tout en prenant des initiatives suggestives susceptibles de concourir à la bonne marche de l’institution.

« Mon ambition est de travailler pour un renouveau consulaire et une véritable réconciliation des acteurs du secteur privé », le président de la CCI-BF, Mahamadi Savadogo

Ce conseil des sages du secteur privé, officiellement installé ce 13 décembre, selon le président de la Chambre de Commerce, de l’Industrie  du Burkina Faso (CCI-BF), Mahamadi Savadogo, est un acte majeur qui montre leur attachement commun à la cohésion des milieux d’affaires et à la bonne marche de l’économie.

« Ce conseil des sages apparaît à nos yeux très important dans la prévention, la veille et la gestion des différentes crises qui peuvent survenir au sein des acteurs du privé et fragiliser le climat des affaires », a-t-il expliqué.

Cette cérémonie était marquée par la présence des différents acteurs du monde des affaires

Et de poursuivre que toutes les crises qui ont émaillé le monde des affaires notamment celles de l’Organisation des Transports Routiers du Faso (OTRAF) et l’Union Nationale des Conducteurs Routiers du Burkina (UNCRB), pouvaient être prises par le conseil des sages afin de limiter les fractures.

« C’est un pari de haute portée pour vous qui avez accepté ce sacerdoce », a dit Mahamadi Savadogo aux membres dudit conseil. Et de les exhorter à travailler afin de ramener la sérénité au sein du monde des affaires.

Le renouveau consulaire, une clairvoyance des hommes d’affaire

« Il est évident que rien de constructif ne peut se faire dans la division et les querelles. Et cela, vous l’avez tous compris d’où l’idée de mettre en place cet organe consultatif de concertation, de réflexion, de conseil et de proposition d’actions en faveur du monde des affaires », a lancé le premier ministre Paul Kaba Thiéba à l’endroit des hommes d’affaire.

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba a exhorté les différents acteurs à plus de solidarité et de cohésion

Et de faire savoir que la mise en place de ce conseil des sages permettra de résoudre les problèmes résiduels des acteurs et d’envisager un avenir plus serein pour le secteur privé.

« Assumez votre mission dans le strict respect de la confidentialité tout en privilégiant l’impartialité et l’intérêt général. C’est à cette condition que vous parviendrez à concilier les positions et à réconcilier véritablement le monde des affaires », a indiqué le Chef du Gouvernement à l’endroit des membres du conseil des sages.

Lequel conseil par la voix de son représentant, Benoît Ouattara a dit mesurer l’ampleur de la tâche qui leur est confié. Cependant, il a avoué s’investir davantage afin de ramener plus de sérénité et de confiance dans le monde des affaires au Burkina Faso.

Benoit Ouattara, le représentant du conseil des sages du secteur privé promet de ramener la sérénité dans le monde des affaires

« En tant que membres du conseil des sages, nous ne ménagerons aucun effort pour vous accompagner autant que faire se peut dans votre noble mission. Vous pouvez comptez sur notre disponibilité constante dans la manifestation notre volonté commune de bâtir ensemble un Burkina Faso plus solidaire et unis », a affirmé Benoît Ouattara.

Le premier ministre Paul Kaba Thiéba avec les membres du Conseil des sages du secteur privé

A cette cérémonie, les chargés de missions du président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, qui auront des mandats spécifiques d’étude et de représentation ont été également installés dans leur fonction.

En rappel, le conseil des sages du secteur privé a été crée le 6 juin 2017 par décision du Bureau consulaire.

Issa KARAMBIRI

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !