Secteur privé: les acteurs présentent le bilan au Premier ministre

87

Le bureau consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina a été reçue le mardi 16 février 2021 par le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré. Au cours de cette rencontre, les acteurs ont présenté l’état du secteur privé au chef du gouvernement.

Conduite par son Président, Mahamadi Savadogo, la délégation de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina a félicité le Premier ministre pour sa reconduction à la tête du gouvernement avant d’entrer dans le vif du sujet. Les échanges ont porté sur l’état actuel du secteur privé burkinabè. Selon Mamady Sanoh, 1er vice-président de la Chambre de commerce et porte-parole de la délégation, le secteur privé burkinabè est résilient malgré le contexte difficile. « Malgré une année 2020 particulièrement difficile, le secteur privé burkinabè a pu jouer sa partition dans la consolidation du processus de développement économique du pays« , explique Mamady Sanoh. « Nous avons fait des réalisations que nous pouvons considérer comme très bonnes, car nous avons créé plus de 15 000 entreprises, nous avons réalisé au niveau des investissements près 175 milliards de FCFA, contrairement à l’année dernière (2019) où on n’a réalisé que 113 milliards de FCFA« , poursuit-il.

La contribution du secteur privé à la mobilisation des recettes fiscales et douanières est estimée à 1.439,6 milliards de francs CFA contre 1.424,9 milliards de francs CFA en 2019.
Au titre des d’investissements directs nets, 172,8 milliards de francs CFA ont été mobilisés contre 113,7 milliards en 2019 ; cela s’est traduit par un accroissement des entrées nettes de capitaux de près de 52%. L’impact des investissements privés a occasionné entre autres la création de 15.643 nouvelles entreprises contre 13.137 en 2019.

La Chambre de Commerce et d’Industrie, après avoir salué la mise en place du fonds de relance économique « Fre Covid-19 », a sollicité auprès du Chef du Gouvernement, la prise de mesures supplémentaires pour faciliter l’accès des PME/ PMI aux financements. « Nous demandons également au Gouvernement d’abonder le fonds afin d’augmenter ses capacités au regard de la demande exprimée par le secteur privé par rapport à l’offre« , a indiqué le porte-parole de la délégation.  » Un secteur privé qui n’a pas le soutien de son Gouvernement, est un secteur privé qui ne peut pas vivre longtemps« , a souligné le 1er vice-président de la Chambre de commerce.

Le Premier ministre, Christophe Dabiré a pour sa part, salué la démarche initiée par le secteur privé. Au sortir des échanges, un exemplaire du rapport sur « L’état du secteur privé en 2020 » a été remis au Premier ministre.

CCI-BF/SIG

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !