Science Film Festival ou le chemin de la valorisation de la recherche scientifique

404

L’Institut de recherche pour le développement (IRD) en collaboration avec l’Institut Goethe et l’Institut des sciences du son et de l’Image (ISIS) organise du 22 au 25 octobre 2019 le Festival de film scientifique.  L’Objectif est de montrer au public le de la meilleur de la communication scientifique internationale en matière d’écologie, de changement climatique et de durabilité.

Durant trois jours, le Science Film Festival 2019 ouvre ses portes au public cinématographique de Ouagadougou sous le thème Humboldt et la toile de la vie. Le Festival est institué depuis 2005 par le Goethe Institut de Bangkok en Thaïlande.

Une vue des participants à l'ouverture du Festival
Une vue des participants à l’ouverture du Festival

Pour Carolin Christgau, Directrice du Goethe Institut, c’est important de tenir ce festival ici parce que c’est un genre de films différent, pas trop connu et en même temps cela contribue à l’éducation. Selon elle, les films scientifiques peuvent être inclus même comme discipline de formation dans les établissements scolaires car ils transmettent le savoir.

Carolin Christgau, Directrice du Goethe Institut
Carolin Christgau, Directrice du Goethe Institut

Les films scientifiques sont diffusés en fonction de l’âge c’est à dire pour le primaire, le secondaire, les universitaires et le grand public, rassure Carolin Christgau, Directrice du Goethe Institut. Il y a une sélection de plus de 500 films et on puise dedans pour faire des projections dans les écoles. C’est cela qui nous motive à continuer ce festival, selon la responsable de ce centre culturel allemand.

L’intérêt c’est déjà avoir une vision sur la recherche, affirme Dominique Dumet, représentante déléguée de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au Burkina Faso. Le travail du chercheur est peu connu et ce festival est la transition entre le travail du chercheur et la production de connaissances, a-t-elle déclaré.

Dominique Dumet, Représentante déléguée de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au Burkina Faso
Dominique Dumet, Représentante déléguée de l’Institut de recherche pour le développement (IRD) au Burkina Faso

Pour Souleymane Ouédraogo, Directeur général de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS), c’est une occasion pour les étudiants, les enseignants, d’avoir des films d’une autre structure parce que la réalisation de films scientifiques appartient à un certain concept.

Les étudiants s’essayeront donc à la réalisation de trois films documentaires scientifiques, selon Souleymane Ouédraogo. Cela permettra de mesurer la pertinence de cette mise en relation entre les étudiants et les doctorants chercheurs à travers la qualité des documentaires qui seront produits, de l’avis du Directeur général de l’ISIS.

Souleymane Ouédraogo, Directeur général de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS),
Souleymane Ouédraogo, Directeur général de l’Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS),

Ce festival qui se déroule annuellement au Burkina Faso depuis 2015 a pour objectif majeur de rendre accessible le contenu des films scientifiques. Du 21 au 25 octobre 2019, en marge de cette 5e édition, une équipe mobile sillonnera 6 établissements d’enseignement pour projeter des films scientifiques.

Mais déjà pour le grand public, rendez-vous à l’IRD le 23 octobre à partir de 16h30 pour visionner deux films scientifiques et le 24 octobre à l’ISIS à 19h00 pour la suite du festival. Les Prix Mils d’Or seront décernés le 25 octobre 2019 aux meilleurs films scientifiques africains.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !