Science: A la découverte des lauréates du Prix International L’Oréal-UNESCO

147

Le Prix International L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science est remis chaque année à cinq femmes scientifiques émérites -une pour chacune des régions ci-après : Afrique et États arabes, Asie et Pacifique, Europe, Amérique latine et Caraïbes, Amérique du Nord – en reconnaissance de leurs réalisations scientifiques. Chaque scientifique a eu un parcours unique combinant un talent exceptionnel, un profond engagement envers son métier et un courage remarquable dans un domaine encore largement dominé par les hommes.

Les domaines scientifiques retenus pour le prix alternent entre les sciences de la vie (années paires) et les sciences de la matière, les mathématiques et les sciences informatiques(années impaires).

Afrique et Etats arabes: Pr Catherine Ngila – Chimie

Directrice exécutive par intérim de l’Académie africaine des Sciences, ancienne vice-chancelière adjointe chargée des affaires académiques et étudiantes (DVC-AA) à l’Université de Riara (Kenya) et professeure invitée de Chimie appliquée à l’Université de Johannesburg (Afrique du Sud).

Récompensée pour l’introduction et le développement de méthodes d’analyse fondées sur les nanotechnologies pour la surveillance des polluants de l’eau et leur application dans les pays fortement touchés par la pollution. Son travail innovant est d’une importance vitale pour le développement de la gestion durable des ressources en eau respectueuse de l’environnement.

Amérique du Nord: Pr Shafi Goldwasser – Sciences informatiques

Directrice du Simons Institute for the Theory of Computing, professeure de Génie électrique et de Sciences informatiques à l’Université de Californie à Berkeley, professeure RSA Security inc. en Génie électrique et Sciences informatiques au Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis) et professeure en Sciences informatiques et Mathématiques appliquées à l’Institut Weizmann (Israël).

Récompensée pour son travail pionnier et fondamental en informatique et cryptographie, essentiel pour la sécurité des systèmes de communications sur internet ainsi que pour le calcul partagé sur des données privées. Ses recherches ont un impact considérable sur notre compréhension de nombreuses catégories de problèmes pour lesquels les ordinateurs ne peuvent pas donner des solutions effectives, même approximatives.

Asie et Pacifique: Pr Kyoko Nozaki – Chimie

Professeure au département d’ingénierie de l’Université de Tokyo (Japon). Récompensée pour ses contributions pionnières, créatives et porteuses d’innovations industrielles dans le domaine de la chimie synthétique. Ses travaux ont conduit à de nouveaux procédés de production très performants et respectueux de l’environnement pour fabriquer des molécules utiles à la médecine et à l’agriculture durable.

 

 

Europe: Pr Françoise Combes – Astrophysique

Professeure au Collège de France, Chaire Galaxies et Cosmologie depuis 2014 et Astrophysicienne à l’Observatoire de Paris – PSL (France). Récompensée pour sa remarquable contribution en astrophysique, de la découverte de molécules dans l’espace intersidéral aux simulations de la formation des galaxies par superordinateur. Son travail a été essentiel dans la compréhension de la naissance et de l’évolution des étoiles et des galaxies, y compris le rôle joué par les trous noirs supermassifs dans les centres galactiques. 

Amérique latine et Caraïbes: Pr Alicia Dickenstein – Mathématiques

Professeure à l’Université de Buenos Aires (Argentine). Récompensée pour ses travaux exceptionnels à la pointe de l’innovation mathématique, exploitant la géométrie algébrique dans le domaine de la biologie moléculaire.

Ses recherches permettent de comprendre les structures et les comportements précis des molécules et des cellules, y compris à une échelle microscopique. Opérant à la frontière entre les mathématiques pures et appliquées, elle a forgé des liens importants avec la physique et la chimie et permis aux biologistes d’acquérir une compréhension structurelle approfondie des réactions biochimiques et des réseaux enzymatiques.

fr.unesco.org

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !