Santé sexuelle: les femmes juristes analysent l’arsenal juridique national

170
*****

Au Burkina Faso, la santé en matière de sexualité et de reproduction est un droit tant pour les hommes que pour les femmes. Le pays possède un ensemble de textes juridiques qui protègent les Droits de la santé sexuelle et reproductive (DSSR). Malheureusement ces textes ne sont pas connus par les femmes et les jeunes filles. C’est ainsi que l’Association des femmes juristes du Burkina Faso (AFJ/BF), à travers son projet « Voix pour la santé : assistance juridique », avec l’appui technique et financier de Planned parenthood federation of America (PPFA), s’est engagée à faire des Droits de la Santé sexuelle et reproductive (DSSR), son véritable‘’cheval de bataille’’. Le mardi 9 février 2016, elle a organisé un atelier de validation du document portant analyse de l’arsenal juridique national sur la SSR au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, la santé en matière de sexualité et de reproduction est un droit tant pour les hommes que pour les femmes. Le pays possède un ensemble de textes juridiques qui protègent les Droits de la santé sexuelle et reproductive (DSSR). Malheureusement ces textes ne sont pas connus par les femmes et les jeunes filles. C’est ainsi que l’Association des femmes juristes du Burkina Faso (AFJ/BF), à travers son projet « Voix pour la santé : assistance juridique », avec l’appui technique et financier de Planned parenthood federation of America (PPFA), s’est engagée à faire des Droits de la Santé sexuelle et reproductive (DSSR), son véritable‘’cheval de bataille’’. Le mardi 9 février 2016, elle a organisé un atelier de validation du document portant analyse de l’arsenal juridique national sur la SSR au Burkina Faso.

Les droits en matière de sexualité et de reproduction sont des éléments essentiels du développement et leur respect participent à la réalisation de tous les autres droits humains. Selon la secrétaire générale adjointe de l’AFJ/BF, Clarisse Nadembèga, l’ambition de l’Association est d’avoir un pays où les femmes et les jeunes filles jouissent pleinement de leurs droits sans aucune discrimination. Et c’est la méconnaissance des droits des femmes et des jeunes filles en matière de SSR qui a motivé l’AFJ/BF à réaliser une étude, afin de répertorier l’ensemble des textes relatifs à ces droits dans un seul document.

Ce document est structuré en trois parties. La 1è partie se focalise sur les instruments juridiques relatifs à la santé sexuelle et reproductive, la 2è partie fait l’état des conférences, des programmes et des projets et plans. Quant à la dernière partie, elle fait ressortir les institutions et structures de mise en œuvre de la santé sexuelle santé de la reproduction. « Avec ce document qui sera mis à la disposition des praticiens de droits, des prestataires de santé et de la population en général, nous pensons pouvoir contribuer à ce que ces droits soient de mieux en mieux connus par les populations», a soutenu Mme Nadembèga. L’objectif de l’ABJ/BF est de mettre un ensemble des textes juridiques et institutionnels qui protègent les droits de la SSR. Un arsenal à en croire la secrétaire Nadembèga, qui comporte des textes internationaux, régionaux et internes, ratifiés par le Burkina Faso.

Afsétou SAWADOGO

Publicités