Santé : Quelques fruits et légumes pour vous maintenir en forme !

237

Votre santé vous tient à cœur ? Vous aimeriez perdre du poids ? Vous souhaitez garder la ligne ? Nous vous proposons quelques astuces santé qui vous permettront de vous maintenir en pleine forme grâce à quelques fruits et légumes. Lisez et faites lire !

Le citron, l’aubergine, les légumes verts, la pomme et le pamplemousse sont des aliments qui vous permettent d’être en bonne santé. Mais toutefois, il faut les consommer avec modération pour rester en forme.

Le citron

Le citron
photo d’illustration

Le citron est un aliment qui aide l’organisme à mieux digérer (très utile pour les personnes constipées). L’acide citrique présent permet de mieux dégrader les graisses et les protéines. Il élimine les toxines présentes dans le corps. Riche en vitamine C et grâce à ses antioxydants naturels, le citron booste le système immunitaire et prévient voire ralentit la progression de certains cancers comme le cancer de l’œsophage, le cancer de l’estomac, le cancer du côlon, de la bouche et du pharynx.

C’est un excellent antiseptique, anti-inflammatoire, antibiotique et antiviral, parfait dans le traitement du rhume et du mal de gorge. Le citron stimule la production de la bile. Plusieurs études épidémiologiques ont démontré qu’un apport régulier en flavonoïdes provenant d’agrumes est associé à une diminution du risque de maladies cardiovasculaires. Les flavonoïdes et les limonoïdes des agrumes et de leurs jus pourraient avoir un potentiel de réduction de l’hypercholestérolémie.

Parmi d’autres effets observés, deux limonoïdes présents dans les agrumes (la limonine et la nomiline) inhiberaient la réplication du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), en plus d’inhiber l’activité de la protéase du virus. De plus, certains limonoïdes du citron démontrent une activité contre certains champignons pathogènes. L’absorption régulière de citron (contre-indiqué en cas d’ulcère) peut conduire à des brûlures d’estomac et des reflux gastro-œsophagiens accompagnés de nausées, de vomissements et de douleurs abdominales.

Quant aux reins, l’oxalate présent dans le zeste du citron peut se cristalliser s’il est en trop grande quantité et se transformer en calculs dans les reins ou dans la vésicule biliaire. Certes, sa haute teneur en vitamine C induit un effet diurétique qui aide à débarrasser le corps du trop-plein d’eau et de sel. Mais le liquide éliminé n’est pas remplacé et peut provoquer une déshydratation.

L’aubergine

L'aubergine
photo d’illustration

C’est un aliment très riche en fibre, qui a tendance à rendre la digestion plus rapide et à donc éliminer les graisses plus facilement. Sa consommation est recommandée notamment dans les régimes alimentaires destinés à régulariser la tension artérielle. L’aubergine est riche en antioxydants dont la plupart se trouvent dans sa peau.

Les antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres qui seraient impliqués dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. L’aubergine crue est une source de manganèse pour l’homme et la femme, tandis que l’aubergine bouillie en est une source pour la femme seulement. L’aubergine est également une source de cuivre et de vitamines B1et B6.

Riche en minéraux et notamment en potassium, l’aubergine est un diurétique naturel très efficace. L’aubergine permet de détoxifier l’organisme et améliore efficacement les fonctions rénales. Ce légume serait largement conseillé pour les diabétiques car il inhiberait l’alpha-mylase pancréatique et l’alphaglucosidase, deux enzymes digestives qui transforment l’amidon en glucose.

Les légumes verts

Les légumes verts
photo d’illustration

Le poivron, le chou, les carottes, les courgettes, les épinards, etc. sont des aliments riches en fibre mais qui ont aussi une action brule-graisses en plus d’être très riches en antioxydants.

Ils sont également riches en vitamines, en magnésium, en fer et en acide folique. Les personnes qui prennent certains anticoagulants, comme le coumadin, doivent s’assurer d’avoir une consommation stable de légumes verts riches en vitamine K car cette dernière interfère avec la coagulation du sang.

La pomme

La pomme
Photo d’illustration

La pectine contenue dans la pomme aide à éliminer les graisses plus faciles. Presser la pomme en jus permettrait de lutter encore plus efficacement contre le mauvais cholestérol. La pomme serait par ailleurs recommandée pour toutes les personnes qui cherchent à perdre du poids. Très riche en vitamines, notamment C, A et B mais également gorgée de minéraux et oligoéléments (calcium, magnésium, potassium, fer, sélénium, zinc…), la pomme est à la fois énergétique et protecteur cellulaire.

La pomme est un fruit riche en fibres, qui facilitent le transit intestinal et réduisent le risque de constipation. La pomme contient d’importants niveaux de catéchines et de quercétine, des antioxydants qui agissent contre la prolifération de cellules cancéreuses particulièrement les cancers du poumon, du foie, du côlon et le cancer colorectal. La quercétine protège efficacement les cellules du cerveau. Elle permet également de conserver une bonne mémoire et de prévenir les maladies neurodégénératives comme Alzeihmer ou Parkison.

Manger des pommes serait également utile pour réduire les risques de diabète. Selon les résultats d’une étude américaine, manger une pomme par jour permet de réduire de 28 % le risque de développer un diabète de type 2. Plusieurs études ont montré que la consommation de fruits riches en antioxydants, comme la pomme, entraînait une augmentation de la masse osseuse et une plus grande résistance des os. Riche en phosphore, la pomme prévient les problèmes de sommeil comme l’insomnie. Elle lutte également contre l’anxiété et favorise la détente.

Le pouvoir antioxydant de la pomme contribuerait à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Selon une étude menée par des chercheurs néerlandais, consommer régulièrement des poires et des pommes permet de réduire de 52 % les risques d’AVC (accident vasculaire cérébral). Manger des pommes aurait un effet favorable sur la fonction respiratoire ainsi que sur l’incidence d’asthme et des affections des voies respiratoires. Enfin, la consommation de pommes durant la grossesse pourrait réduire le risque d’asthme chez les enfants.

La pomme est une source de vitamine K. Le jus de pomme et la purée de pomme sont des sources de manganèse. La pomme contient du fructose et du sorbitol, deux types de sucres qui peuvent occasionner des malaises gastro-intestinaux (ballonnements, gaz, diarrhée) chez les personnes sensibles.

Le pamplemousse

Le pamplemousse
Photo d’illustration

Le pamplemousse est un agrume peu calorique et riche en antioxydants, en fibres, en minéraux et en eau. Le pamplemousse est une source particulièrement intéressante de vitamine C.

Des études ont démontré que la consommation d’agrumes, dont le pamplemousse, serait spécifiquement liée à la prévention de certains types de cancers, comme le cancer de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, le cancer de l’estomac, ou encore le cancer du colon.

Le pamplemousse est aussi un fruit qui prévient les problèmes de diabète et de résistance à l’insuline. Dans une étude de 2006 sur 91 patients obèses, il a été montré que la consommation d’un demi-pamplemousse avant chaque repas pendant 12 semaines entrainait une perte de poids de 1,6 kg mais aussi à réduire les niveaux d’insuline. Chez des sujets atteints d’hypercholestérolémie, la consommation de 2 pamplemousses par jour aurait la propriété de diminuer les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins.

Enfin, les flavonoïdes contenus dans le pamplemousse diminuent le risque de développer la maladie de Parkinson. Le pamplemousse favorise la santé cardiovasculaire. Dans une étude de 2012, sur 74 personnes en surpoids, ceux qui consommaient du pamplemousse perdaient un peu plus de poids que les autres et avaient une baisse significative de leur pression artérielle. Il apporte également à notre organisme de la vitamine B1 et B3. La vitamine C et la naringine, un flavonoïde aux nombreuses vertus sur la santé, aide l’organisme à combattre les radicaux libres absorbés. Cela empêche alors l’oxydation des cellules et les protège du vieillissement.

Il est un bon désintoxifiant car il aide l’organisme à éliminer les toxines nocives, booste le système immunitaire et prévient des maladies comme le rhume ou la grippe, ainsi que d’autres infections. Enfin, le fruit serait préconisé en cas d’insomnies répétées.

Le pamplemousse pourrait avoir un effet dit de « potentialisation », c’est-à-dire d’augmentation de l’efficacité des médicaments, ou l’augmentation des effets secondaires. Certaines réactions indésirables pourraient même être mortelles. Parmi les médicaments concernés, se trouvent notamment les traitements antipaludiques, des antiépileptiques, des antihistaminiques, des corticoïdes, des traitements anticoagulants, certains médicaments utilisés contre le cholestérol comme la simvastatine, des médicaments pour soigner les troubles psychiatriques.

Synthèse de Davy YAMEOGO

Publicités

Laissez votre commentaire ici !