Santé : La cryothérapie, quand le froid soigne

78

Depuis toujours, le froid est recommandé par les médecins pour réduire les inflammations. De cette méthode ancestrale est née une science : la cryothérapie. Utilisé chez les sportifs de haut niveau mais également chez tous ceux qui peuvent en avoir besoin, le froid permet également de réduire la douleur.

 

 

C’est la pratique à la mode. De plus en plus de centres spécialisés proposent des séances de cryothérapie. Exposer le corps quelques minutes à un froid extrême serait bénéfique. Cette thérapie par le froid apaiserait la douleur, faciliterait la récupération, et agirait même contre la cellulite. Trop beau pour être vrai ? On fait le point.

 

La cryothérapie permet de récupérer plus vite après le sport

Cette thérapie par le froid est utilisée par les grands sportifs pour récupérer après une compétition. Des études notent un effet sur l’inflammation, la fatigue, les courbatures… « Certaines s’appuient sur un ressenti subjectif, pas toujours sur des mesures précises », reconnaît Jean-Robert Filliard, docteur en sciences du sport à l’Insep. L’Institut a montré qu’après un trail, les coureurs retrouvent leur force musculaire maximale au bout d’1 heure après une cryothérapie corps entier, contre 24 h après une séance d’infrarouges. Ils rapportent aussi moins de fatigue. Mais, d’après la revue médicale Cochrane (en 2015), les bénéfices sont limités aux dommages musculaires.

 

La cryothérapie apaise les douleurs chroniques

En agissant sur les récepteurs et la transmission nerveuse de la douleur, mais aussi via la libération de molécules anti-inflammatoires, la cryothérapie est un bon antalgique.

Une aide pour mieux cicatriser après une blessure

La cryothérapie peut être utile à tous après un traumatisme, pour faciliter la rééducation. En cas de claquage, tendinite, entorse… mais aussi après une chirurgie, elle pourrait aider à diminuer l’œdème et réduire le délai de cicatrisation, principalement grâce à l’augmentation de l’afflux sanguin. « On l’utilise en complément des ultrasons, des ondes de choc…, jamais seule », précise Jean-Robert Filliard.

À l’étranger, la cryothérapie est aussi utilisée contre le psoriasis ou l’eczéma et certaines études suggèrent des effets positifs sur l’humeur et la dépression, voire la sclérose en plaques.

Source : passeportsanté ; santemagazine.fr

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !