Santé : JhPiego couvre plus de 2000 centres pour le bien-être de la population

L’association des journalistes  et communicateurs en population et développement (AJCPD) en collaboration avec Jhpiego ont convié des hommes et femmes de média ce mardi 14 juin 2022 à Ouagadougou. L’Objectif de cette rencontre était de tisser un partenariat en vue de faire connaître davantage Jhpiego à travers les activités qu’elle mène au profit des populations du Burkina Faso.

Jhpiego a axé  ses activités sur la santé notamment la santé maternelle et infantile, la planification familiale, le cancer du col de l’utérus et le paludisme.

Selon Ousmane Badolo, directeur technique de la structure, Jhpiego travaille avec le ministère de la santé pour mettre en œuvre ses programmes prioritaires en matière de prévention du paludisme à travers l’utilisation des moustiquaires, la prévention chez la femme enceinte et les enfants de moins de 5 ans. Le soutien financier atteint 4.8 milliards FCFA par an.

Ousmane Badolo, directeur technique de la structure, Jhpiego

«  De nos jours, nous sentons qu’il y a une diminution du nombre de décès liés au paludisme, dû à l’effort conjugué de l’ensemble des partenaires », dit Ousmane Badolo.

Dans le domaine de la santé maternelle et infantile, Jhpiego  a contribué également à améliorer la qualité des soins offerts aux femmes que ce soit en planification familiale ou les soins prénataux. Cette structure a en outre participé à contrôler la covd-19 en appuyant le ministère pour la réponse à la pandémie.

Des journalistes participants

Actuellement, Jhpiego travaille de façon concentrée au niveau  de trois régions sanitaires dont le sud-ouest, le centre-ouest et le centre-est pour renforcer la lutte contre le paludisme, promouvoir la santé de la mère et de l’enfant.

Ousmane Badolo a déclaré que Jhpiego vise également à apporter un appui à la mise en œuvre de programmes du ministère de la Santé dans d’autres localités et à développer  des actions en direction de l’humanitaire compte tenu de la situation nationale.

« Nous  avons pensé que nous aussi, nous pouvons  mener des actions envers cette structure qui constitue des personnes ressources si nous  décidons de faire une production sur une thématique donnée, qui puisse impacter les populations», a laissé entendre Boureima Sanga, coordonnateur de l’AJCPD.

Boureima Sanga, coordonnateur de l’AJCPD

La production  journalistique  nécessite parfois des moyens financiers d’où le besoin d’accompagnement. « Ce n’est pas exclu qu’on échange avec Jhpiego pour voir s’il y a la possibilité de subventionner  nos productions », a-t-il conclu.

En rappel, Jhpiego est une organisation internationale de santé à but non lucratif affiliée à l’université John Hopkins. Présente au Burkina Faso depuis 1996, l’organisation compte à ce jour près d’une dizaine de projets mis en œuvre dans notre pays. Elle a un bureau pays et des activités dans les 13 régions, couvrant plus de 2000 centres de santé.

Françoise Tougry

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !