Santé et sécurité au travail : Le comité femmes UITA Burkina renforce les capacités de ses membres

81

Le comité femmes de l’Union internationale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation et activités connexes (UITA Burkina) a initié une session de formation au profit de ses membres. Débutée le vendredi 9 octobre 2020 à Ouagadougou, cette formation se déroulera pendant deux jours sous le thème « santé et sécurité au travail : rendre les femmes plus visibles ».

Outiller les femmes en santé et sécurité au travail afin qu’elles soient vigilantes sur leurs conditions de travail, c’est l’objectif de cette session de formation. Pendant 48 heures, les participantes apprendront à connaitre les membres de leur corps qui peuvent subir un dommage lorsqu’elles font un travail. « Quand vous faites un travail, vous devez savoir qu’il peut endommager tel ou tel membre de votre corps », a laissé entendre Adama Traoré, formateur en sécurité-santé au travail.

De son point de vue, la menstruation et la grossesse sont des facteurs qui impactent les aspects physiques, physiologiques et psychologiques de la femme. Ces facteurs soumettent la gent féminine à un stress qui peut entrainer des troubles musculo-squelettiques. « Nous voulons mettre en évidence la femme, les facteurs de risque qu’elle court dans le milieu du travail afin qu’elle soit apte à prendre des mesures de prévention relatives à cela », a mentionné Adama Traoré.

Adama Traoré, formateur en sécurité-santé au travail.

Selon le constat du formateur, les femmes sont souvent soumises à des travaux pénibles qui dégradent l’état de leur santé. « À cause de leur spécificité, les femmes peuvent être sujette à certaines maladies comme les AVC, les cancers de sein. Si dans le milieu du travail, on ne prend pas en compte cette spécificité, on risque de biaiser le système », a ajouté Adama Traoré.

Pour les organisateurs, cette formation permettra aux participantes d’avoir des connaissances afin de plaider auprès de leur employeur pour de meilleurs conditions de travail. « Les connaissances qu’elles vont acquérir au cours de cette formation leur permettront de discuter avec leurs employeurs pour que de façon pratique elles soient prises en compte dans l’établissement des politiques en matière de travail », a déclaré Mélanie Thérèse Nébié / Traoré, secrétaire générale du comité femmes UITA Burkina.

Mélanie Thérèse Nébié / Traoré, secrétaire générale du comité femmes UITA Burkina.

Pour sa part, la femme doit acquérir des connaissances en matière de sécurité au travail et militer pour l’amélioration des conditions de son travail.  « Quand tu n’es pas en bonne santé, tu ne peux pas donner le meilleur de toi-même ni faire un bon rendement », a laissé entendre Mélanie Thérèse Nébié / Traoré.

Dans la même dynamique l’ex-coordonnateur de l’UITA Burkina a déclaré qu’il important pour chaque travailleur de connaitre ses droits et ses devoirs.

Laurent Nacoulma, ex-coordonnateur de l’UITA Burkina.

« Les travailleurs doivent connaitre leur devoir et leur droit. C’est avec cet esprit que nous essayons de former nos travailleurs sur le plan national», a confié Laurent Nacoulma, ex-coordonnateur de l’UITA Burkina.

Cette session de formation sera marquée par des travaux de groupe et des visites d’entreprises notamment un hôtel et une boulangerie.

 

Laissez votre commentaire ici !