Santé: Des cas d’hépatite infantile d’origine inconnue détectés dans plusieurs pays

Une hépatite détectée chez plusieurs enfants de moins de 10 ans à travers plusieurs pays d’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis suscite les inquiétudes. Pour l’heure, l’origine de cette hépatite infantile reste inconnue. Des investigations sont en cours dans  tous les pays concernés.

 Des cas d’hépatite signalés chez des enfants de moins de 10 ans à travers le monde

Au début du mois d’avril, l’Agence de sécurité sanitaire britannique faisait part de plusieurs cas d’hépatite aiguë chez des enfants de moins de 10 ans. Et ce ne serait pas le seul pays concerné par l’apparition d’hépatite infantile. En effet, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a annoncé dans un communiqué publié ce mardi 19 avril que « d’autres cas chez des enfants ont été rapportés au Danemark, en Irlande, aux Pays-Bas et en Espagne ». Selon l’ECDC, plusieurs cas ont également été identifiés chez des enfants âgés de 1 à 6 ans en Alabama, aux Etats-Unis.

Deux cas suspects en France en cours d’investigation

Après le lancement d’une « recherche actives de cas » en France, aucun cas d’hépatite aiguë n’a été identifié, mais deux sont en cours d’investigation. L’agence Santé Publique France a indiqué que ces « deux cas d’hépatite aiguë dont l’étiologie est encore indéterminée ont été signalés par le CHU de Lyon ».

Une hépatite infantile dont l’origine est encore inconnue

Pour l’heure, aucun décès n’est à déplorer parmi tous les cas recensés dans le monde. En revanche, 6 enfants ont dû avoir recours à une transplantation du foie. L’origine de cette hépatite infantile est toujours inconnue. En effet, les virus que l’on retrouve habituellement (A, B, C, D et E) n’ont pas été détectés chez les enfants touchés. Des investigations sont en cours dans tous les pays afin de comprendre l’étiologie de cette forme d’hépatite. D’après les enquêteurs britanniques, la cause infectieuse est « la plus probable du fait des caractéristiques cliniques et épidémiologiques des cas ».

Quels sont les symptômes ?

Bien que l’on ne connaisse pas encore l’origine de cette hépatite infantile, l’agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni (UKHSA) a listé plusieurs symptômes qui ont été constatés chez les enfants touchés. Les symptômes qui peuvent alerter sont « une urine foncée, des selles pâles et grises, des démangeaisons cutanées, un jaunissement des yeux et de la peau, des douleurs musculaires et articulaires, une température élevée, une fatigue anormale, une perte d’appétit et des maux de ventre ». Par mesure de prévention, les autorités sanitaires rappellent l’importance d’une bonne hygiène notamment, le lavage des mains.

Source: passeportsanté

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !