Santé de la reproduction au Burkina Faso : PP Global a investi plus de 10 milliards de FCFA en 07 ans

L’ONG Planned Parenthood (PP Global) est engagée depuis 2015 au Burkina Faso dans l’amélioration des droits des femmes et des jeunes en matière de santé sexuelle et de la reproduction. Après sept années d’intervention au pays des hommes intègres, elle a marqué un arrêt  ce jeudi 30 juin 2022 à Ouagadougou  pour faire le bilan de ses activités.  La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreux partenaires de PP GLOBAL. 

Depuis 2015, PP Global a subventionné 12 organisations de la société civile pour mettre en œuvre un programme de plaidoyer dénommé « Voice for Health qui signifie Voix pour la santé », un programme de prestation de services ainsi que le programme d’engagement des jeunes Billi Now Now. « A travers ces trois programmes, PP Global a couvert l’ensemble des 13 régions du Burkina Faso », a déclaré Fatimata Sinaré Ouilma, représentante de PP Global au Burkina Faso.

Un appui technique au ministère de la santé

PP Global a aussi apporté un appui technique au ministère de la santé dans la mise en œuvre des politiques en faveur de la santé de la reproduction des jeunes au Burkina Faso et à l’élaboration des documents y relatifs.

Fatimata Sinaré Ouilma, représentante de PP Global au Burkina Faso

Le montant global des investissements de PP Global au Burkina Faso entre 2015 et 2022 est estimé à 10 154 591 814 F CFA. « Cette estimation totale ne prends pas en compte les frais d’administration d’entretien et de maintien des mobiliers et immobiliers de PP Global. Il s’agit des investissements directs allant à l’endroit du ministère de la santé et des organisations de la société civile », a précisé Fatimata Sinaré Ouilma.

Lire aussi: PP Global : plusieurs milliards investis dans la santé sexuelle au Burkina Faso

Dans la mise en œuvre de son programme relatif à la santé de la reproduction des jeunes, PP Global a rencontré des difficultés d’acceptation liées au contexte socio-culturel du Burkina Faso. Mais grâce au soutien de l’Union des religieux et coutumiers du Burkina Faso, l’ONG a pu surmonter ces difficultés. « Quand on a commencé à lancer ce programme, nous avons mené un sondage d’opinion qui a fait ressortir que seulement 3% de la population était favorable à l’accès des jeunes à des services de santé de la reproduction et de planification familiale », a mentionné Fatimata Sinaré Ouilma.

Toutefois, l’ONG a su renverser la tendance   grâce à une campagne mass média  menée . Par la suite, un autre sondage  révélera que plus de 7% de la population était favorable à ce programme .

Valérie Zombré, directrice de la santé de la famille

La représentante du ministère de la santé, Valérie Zombré, directrice de la santé de la famille, s’est réjouie des actions de PP Global qui de son point de vue ont contribué à améliorer l’accès des femmes et des adolescents aux services de la santé et de reproduction. « Je remercie PP Global pour ce qui a été fait pour améliorer de façon générale la santé de notre population », a  t-elle laissé entendre .

Lire aussi:

 PP Global a contribué à faciliter l’accès des femmes à des soins de qualité

En 07 ans d’intervention au Burkina Faso, PP Global a contribué à la sensibilisation pour la gratuité de la planification familiale et à l’implication des jeunes dans l’élaboration de la mise en œuvre des politiques relatives à la santé de la reproduction.

Elle a également participé à l’élaboration et validation du référentiel national portant sur éducation à la vie familiale au Burkina Faso.

Pour ce qui concerne la prestation de service, PP Global a contribué à faciliter l’accès des femmes à des services de qualité de santé de la reproduction en leurs permettant d’accéder à des services de soins sécurisés d’avortement et d’interruption volontaire de grossesse.

La représentante de l’ONG voix de femmes a reçu un certificat de bonne exécution

une réorientation stratégique en tenant compte du nouveau contexte de crise humanitaire

A l’occasion de son bilan général, PP Global a également annoncé la clôture de ses trois programmes officiels au Burkina Faso. Selon Fatimata Sinaré Ouilma, cette clôture ne signifie pas la fin de PP Global au Burkina Faso mais plutôt, une réorientation des stratégies en tenant compte du nouveau contexte en matière de crise humanitaire au Burkina Faso.

Au cours de cette cérémonie, des certificats de bonne exécution ont été remises aux partenaires. De 2023-2025, PP Global entend davantage contribuer à faire du Burkina Faso, un pays où chacun(e) peut accéder à des services de santé et de la reproduction de qualité dans un contexte de crise humanitaire.

La mission de PP Global sera de renforcer les réseaux existant au niveau local afin d’assurer une meilleure synergie d’actions entre les acteurs pour faciliter un accès équitable au service de santé et de la reproduction pour tous.

Marie Sorgho

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !