Concours de salubrité du ministère de la Femme : les lauréats entrent en possession de leur prix

96

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l’Action humanitaire a initié un concours de salubrité au sein des structures de son département. Lancé le 11 juillet 2019, le concours de salubrité a réuni 33 structures. La remise  officiel de prix  a lieu le mercredi 30 octobre 2019 au sein dudit ministère.

Le  Fonds d’Appui aux d’Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF) est le grand lauréat du concours de salubrité du ministère en charge de la femme. Consacrée meilleur institut propre, le fond a reçu des mains de la ministre Laurence Ilboudo, un trophée, un chèque de 500 000F CFA et une attestation de participation.

Le deuxième prix est revenu au  Conseil National de Lutte Contre le Pratique de l’Excision (CNLPE) qui a, à son tour, reçu un chèque de 200 000 F CFA et une attestation de participation.

Quant au troisième prix, il a été  attribué à l’ Institut d’Éducation et de Formation Processionnelle (INEFPRO) qui reçu également  un chèque de 200 000F CFA et une attestation de participation.

 « Nous saluons cette initiative de madame la ministre pour ce concours qui est très important. On dit un esprit sain dans un corps sain. Et cette récompense servira encore à embellir et à rendre agréable toujours notre environnement pour pouvoir recevoir les femmes », s’est exprimée,  Dr Tiendrébeogo Dorcasse.

Laurence Marshall Ilboudo, a félicité et encourager les lauréates pour le travail abattu. Pour elle, l’ardeur à la tache témoigne de l’engagement pour la cause de la salubrité et de l’hygiène au sein de leur maison commune.

Quant aux autres participants qui n’ont pas démérité,  elle  leur recommande de redoubler d’efforts car avant tout et au-delà des prix,  l’objectif principal est de parvenir à un cadre de travail sain et propice pour l’épanouissement professionnel au sein du département.

Elle a conclu ses propos en émettant le souhait que ce concours soit institutionnalisé au sein de tous les départements ministériels.

En Rappel les critères d’évaluation ont porté, entre autres, sur  la salubrité de l’environnement externe, l’hygiène des locaux, les pratiques hygiéniques du personnel, les initiatives des structures.

                                                          Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !