Rokia Traoré entame une grêve de la faim en prison

110

Dans un communiqué de presse publié sur sa page Facebook, la chanteuse Rokia Traoré a annoncé qu’elle entame une grève de la faim.Voici en substance sa déclaration et celle de son avocat.

Déclaration de l’avocat:

Fleury Mérogis (France) prison
Le 13 mars 2020 à 11 h.
Women’s quarter of Fleury Mérogis
• Annonce de la grève de la faim de Madame Rokiatou
Traoré
Madame. Rokiatou Traoré, a été emprisonné le mercredi
11 mars 2020 à la prison de Fleury-Mérogis, tandis que la
décision du tribunal est en attente de décider de son
extradition le 18 mars à la Belgique suite d’un mandat
d’arrêt européen délivré par le Justice belge.
Elle est arrivée le mardi 10 mars 2020 à Paris, en transit
pour aller à la Cour d’appel de Bruxelles où elle fait appel
de la décision de donner la garde unique de sa fille (qui a
à la nationalité malienne et belge) Père.
Madame. Rokiatou Traoré a vécu avec sa fille (et le frère
de sa fille) depuis que l’enfant avait quatre mois au Mali,
l’enfant fréquente régulièrement à l’école (tout comme
son frère) à l’école internationale américaine, et elle parle
déjà trois langues : Bambara , français et anglais.
Madame. Rokiatou Traoré a été arrêtée quand elle a
quitté l’avion à Paris.
Une décision judiciaire malienne, cependant, donne à
Madame Traoré la garde individuelle de l’enfant ayant
droit d’accès au père sous surveillance, suite à des
plaintes déposées pour touches sexuelles au Mali, en
France et en Belgique.
Madame. Traoré considère qu’il y a, entre autres, une
racialisation de la procédure et réfute la compétence de la
Belgique dans ce cas, pointant la violation de plusieurs
conventions et traités internationaux, car en matière de
garde des enfants, c’est les tribunaux de la place de
l’enfant de résidence compétente pour régner sur la garde
et sur toutes les mesures prises dans le meilleur intérêt de
l’enfant.
Il est basé, en outre, sur une décision prise contradictoire
au Mali, un pays souverain d’Afrique subsaharien.
Sur cette base, elle considère que les droits
fondamentaux sont violés :
• En tant que mère qui ne peut pas se conformer à
amener sa fille dénoncer les actes de touchant sexuels
par le père, tout en respectant la présomption
d’innocence et le doute admissible, puisqu’elle propose
une coopération judiciaire afin que sa fille soit entendue
au Mali par des experts compétents et impartiaux et les
juges ;
• Elle interroge la partialité des juges belges, par rapport à
une longue histoire judiciaire de partialité envers les
enfants mixtes, trop souvent pris de leurs mères d’origine
africaine lors des divorces ou séparation entre couples
mixtes.
La peine annoncée dans ce cas est de 5 ans
d’emprisonnement.
Madame. Traoré, est en grève de la faim et adresse au
monde sa lettre.
Moi Feliho Kenneth – Avocat

Déclaration de Rokia Traoré

Fleury Mérogis – March 13
Madame Rokiatou Traoré
Auteur au théâtre et musique
Compositeur de musique
Directeur de divers projets artistiques
Fondateur de la Fondation Culturelle Passerelle au Mali
Consultante-conseillère aux autorités culturelles
maliennes sur la mission diplomatique au moment de son
arrestation à Paris.
Déclaration de grève de la faim
Mes droits en tant que femme, honnête citoyenne
malienne et française, travailleuse chargée de deux
enfants, et les droits de mes enfants sont violés à
plusieurs niveaux par la Belgique et par la France en vertu
de la loi du mandat d’arrêt européen.
Nous vivons au 21 ème siècle dans un monde où l’égalité
des hommes et des femmes de toutes les nations et
toutes les couleurs est « rien de plus qu’ un rêve » pour
certains mais une réalité à réclamer pour tous.
J ‘ ai commencé une grève de la faim le mardi 10 mars
2020 à partir de 6.30 h du matin pour demander un procès
équitable en Belgique et pour que le mandat d’arrêt
européen cesse d’être injustement.
Bien que la France ne puisse pas agir sur un mandat
d’arrêt européen émis par la Belgique, elle peut
évidemment voir que deux faits révélateurs concernant
les institutions représentant la France au Mali attestent de
ma présence avec mes enfants au Mali depuis 2015 et
donc l’impossibilité que j’aurais pu laisser un soi-disant
maison commune à Bruxelles en enlevant un enfant en
2019.
1) Mon inscription dans les registres du consulat français
à Bamako depuis 2015 en tant que malienne de nationalité
française vivant à Bamako.
2) Participation ininterrompue depuis septembre 2016 de
mon fils de 14 ans au Lycée Français de Bamako.
Considérant le fait que le consulat français à Bamako est
conscient de ma présence au Mali depuis 2015 et que le
Lycée français témoigne de la présence ininterrompue de
mon fils depuis 2016, la France ne peut nier qu’il est
impossible que j’ai pu avoir eu une maison à Bruxelles
dont j’aurais enlevé ma fille de 4 ans soudainement en
2019.
Il est évident que je ne peux pas vivre sur deux continents
en même temps.
Il n’y a pas de record de scolarité de mes enfants en
Belgique entre 2015 et 2019.
Je n’ai pas accepté la décision de la justice belge qui
ignore complètement mes droits et ceux de mes enfants.
J ‘ ai aussi fait appel de cette décision.
Le fait que je protège ma fille, dont la justice malienne
m’accorde la garde individuelle par un jugement
contradictoire, en ne l’amenant pas à un père qu’elle a vu
régulièrement jusqu’au 2019 mars 2019, qui dépose une
plainte en avril 2019 après que l’enfant ait réclamé Pour
que ses génitales soient touchées par lui me rend
coupable d’échec de se conformer à présenter un enfant.
Cette classification criminelle, qui devrait être strictement
interprétée en toutes circonstances et qui n’apparaît pas
parmi les motifs valables d’émettre un mandat d’arrêt
européen, a été transformé en « confinement forcé, prise d’
otage et kidnapping » pour permettre la question du
mandat que je Défi avec toute mon âme.
De plus, j’ai été arrêté pour quitter l’avion par six policiers
à qui j’ai immédiatement présenté mon passeport
diplomatique malien et mon ordre de mission d’État
malienne, qui m’a donné l’immunité diplomatique.
Le juge qui a ordonné ma détention à la prison de Fleury
Mérogis m’a dit que l’immunité diplomatique malienne ne
serait pas valide en Europe.
Le procureur général a dit qu’elle n’avait pas remarqué
aucun passeport diplomatique ou ordre de mission dans
mon dossier.
L ‘ officier de police de l’aéroport de Roissy m’a dit que le
procureur général lui a dit qu’il n’avait « rien à voir avec
mon immunité diplomatique ».
Une femme peut aller à la mort pour protéger ses enfants,
mais elle ne prendra pas le risque de ne pas pouvoir être
à leurs côtés, incapable de les nourrir, les protéger, les
accompagner, les élever alors que sans aucun soutien ni
contribution de aucun de aucun Les pères sont
uniquement responsables de tous leurs coûts et de leur
éducation quotidienne.
Je n’ai jamais quitté mes enfants pour aucune raison
autre que le travail qui me permet de leur offrir une vie
décente.
Si mon seul souhait, en parlant des déclarations de ma
fille expliquant les gestes de toucher par son père, était de
sortir cette dernière de sa vie de manière déraisonnable et
tellement inconsciente, j’aurais évité le risque d’aller en
prison pendant plusieurs années, ne plus être avec mes
enfants âgés de 14 ans et 5 ans, ne pourront plus les
élever pendant ce temps et détruire ma carrière
professionnelle.
ROKIA TRAORE
N° écrou : 456567

Source: Page Facebook de l’artiste

 

Publicités

Laissez votre commentaire ici !