Roch Marc Christian Kaboré prend part au “Forum de Paris”

55

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré,  prend part ce jeudi 11 novembre 2021, à la 4e édition du Forum de Paris. Ce forum qui connait la participation de 450 personnalités politiques dont une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement, se tient du 11 au 13 novembre du côté de Paris. Il est axé sur la paix.

 

A l’instar d’autres chefs d’Etat, le président du Faso prend part à la 4e édition du Forum de Paris débuté ce 11 novembre. Cette 4e édition, placée sous le thème ‘’ réduire les fractures mondiales’’ vise à encourager une reprise post-COVID 19 plus solide  et plus inclusive. Le but de ce forum est de faire face aux défis contemporains et aux attaques contre le multilatéralisme. Les acteurs concernés se sont rencontrés dans l’espoir de dégager des perspectives à même de relever les défis à l’origine des clivages.

Cette mobilisation, vient dans un contexte particulier burkinabé, marqué par les crises socio-politiques. Le défi sécuritaire dû aux activités terroristes, demeure de plus en plus, le plus dur à relever au Burkina Faso. Ce défi ouvre le boulevard à la famine et à la pauvreté due à l’instabilité sociale, économique et politique.

Par ailleurs, sera scrutée la question portant sur le multilatéralisme. Cette autre question pour laquelle nombre d’Etats partenaires dans les accords multilatéraux, ont du mal à trouver abri commun. Des divergences et discordances se sont installées au gré des faits politiques, dans l’univers de ces accords multilatéraux. Au lieu d’être un abri commun sous lequel sont protégés les intérêts généraux communautaires, le multilatéralisme constitue une bombe à retardement pour ces Etats. En l’occurrence les cas échéant africains du Mali et de la Guinée en désaccord avec la CEDEAO, sont une illustration parfaite de ce qui constituerait le paradoxe de cet accord multilatéral.

Au cours de son séjour à Paris, le chef d’Etat burkinabè prendra également part à un mini-sommet du G5 Sahel et à un segment de haut niveau dans le cadre des 75 ans de l’UNESCO. 

Là également, le contexte est marqué par la recrudescence des attaques terroristes au Burkina et dans certains pays de la sous-région. Il est aussi marqué par les mouvements sociaux visant à demander le départ d’une France accusée d’être à la base des activités terroristes. 

Ce forum devrait être l’occasion pour la France et les Etats concernés par les différentes problématiques, de vider la saine et de faire leur preuve sur le terrain face à des populations qui désespèrent de voir la paix scintiller à travers l’Afrique et partout ailleurs.

 

Photo à l’affiche : image d’illustration 

 

Idrissa SIRI

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !