La ministre en charge de la Femme et de la Solidarité nationale, Laurence Ilboudo a animé une conférence de presse dans la journée ce 21 septembre. Il s’est agi, au cours de cette rencontre avec les hommes de média, de faire le bilan de la première phase du retrait des femmes et enfants en situation de rue.Selon Laurence Ilboudo, la première phase de l’opération de  retrait débutée le 9 Août a pris fin le 22. Ladite phase s’est articulée autour de la sensibilisation et l’accueil des personnes concernées dans les centres de prise en charge. L’objectif poursuivi selon la ministre c’est de réduire à 50% le nombre d’enfants en situation de rue à l’horizon 2020. Ce, avec le concours des autres ministères.

En termes de bilan financier, elle a informé que la souscription lancée le 23 août dernier a permis de gagner la somme de 20 millions  53 mille 975 FCFA comme participation communautaire. Aux dires de Laurence Ilboudo, le montant dépensé pour cette étape  dans la ville de Ouagadougou est de 182 millions FCFA.

Laurence Ilboudo se dit satisfaite pour cette première phase de retrait des enfants en situation de revue

« Le bilan du retrait en cette première phase a vu une mobilisation 377 agents, une signature de partenariat avec 282 maitres coraniques », a-t-elle soutenu. Et d’ajouter que  toute cette signature  pourra leur permettre de faire face aux besoins de 2 050 talibés.

De 1379 personnes retirées de la rue depuis le début du projet,  la ministre a confié qu’à l’heure actuelle ce sont 961 personnes qui sont restées dans le centre pour une prise en charge. Parmi celles qui ont quitté le centre, Elle a, en outre indiqué que ce sont  418 enfants et mineurs travailleuses de sexe. En collaboration avec la chambre des métiers et la fédération des artisans, 77 enfants bénéficieront à partir d’octobre d’une formation professionnelle et 73 enfants seront placés dans les institutions d’éducation de Gampéla, Orodara, Kaya et Fada N’Gourma.

105 femmes et 10 travailleuses de sexe mineures auront une formation professionnelle en couture, tissage coiffure et aide-ménagère.

Les journalistes présents au cours de la conférence de presse

Comme action à venir Laurence Ilboudo a annoncé le retour de  31 enfants dans la semaine en famille car ils doivent aller à l’école. « Parmi les enfants qui accompagnent leur  mère dans la rue, 64 seront scolarisés au préscolaire et 23 au primaire. Le ministère en charge de l’éducation va se charger de la réinsertion scolaire desdits élèves et mon département assurera la prise en charge psychosociale, matérielle et financière conformément aux besoins spécifiques de chaque enfant », a déclaré Laurence Ilboudo.

                                                                                                          Achille ZIGANI

                                                                                                                (Stagiaire)

 

Opération de retrait des enfants et femmes en situation de rue

Le bilan financier des contributions

A ce jour, la participation communautaire a permis de mobiliser la somme de 20 053 975 FCFA repartie comme suit :

  • Les souscriptions au compte Trésor :

 SEM le Président du Faso : 3 000 000 F CFA

 SEM le Premier Ministre : 1 000 000 F CFA

 Mme la Ministre en charge de la Solidarité Nationale : 500 000ü F CFA

 Mme la Secrétaire d’Etat auprès de Mme la Ministre en charge de la Solidarité Nationale : 100 000 F CFA

 COTECNA : 1 000 000 F CFA

 La Fédération des Associations Islamiques : 2 000 000 F CFA

 Le Cabinet Architecture Recherche, Design Ingénierie (ARDI) : 250 000 F CFA

 La Société de Gestion du Patrimoine Ferroviaire : 500 000 F CFA

 Les Directeurs Régionaux et Provinciaux du Ministère en charge de la Solidarité Nationale: 335 000 F CFA

 La MABUCIG : 1 000 000 FCFA

 La LONAB : 5 000 000 FCFA

  1. PIZONGO Etienne : 5 000 FCFA

 L’Assemblée Nationale : 5 000 000 FCFA

 L’AVDSA : 10 000 FCFA

 

Laissez votre commentaire ici !