Rentrée scolaire 2018-2019 : Le Collège de Jeunes Filles de Koubri accueille ses élèves

105

Le collège de jeunes filles de Koubri (CJFK) situé  à 25 km de Ouagadougou à, l’instar des autres écoles  effectué sa rentrée académique le lundi 1er octobre 2018.

Avec un effectif d’environ 240 élèves et un cycle allant de la 6ème à la 3ème, le CJFK n’est pas un collège comme les autres. En effet, créée depuis 1987 c’est un collège qui accueille uniquement de jeunes filles avec un régime d’internant c’est-à-dire que les élèves sont logés sur place dans des dortoirs mis à leur disposition et suivent les cours aussi sur place.

Salfo Ouédraogo, parent d’une fille inscrite au collège depuis 3ans, est très satisfait de la qualité de l’enseignement « j’ai décidé d’envoyer ma fille ici, car l’enseignement me plait ici. Ce n’est pas parce que j’ai les moyens qu’elle est ici. Il faut se battre pour l’avenir de nos enfants »

Brigitte Tiendrébéogo, mère de Assana Grâce aurélie Diabaté qui a inscrit sa fille au collège de Jeunes Filles de Koubri sur les conseils d’amies, ne regrette pas d’avoir fait un tel choix. Selon elle, les enfants travaillent bien et elle aussi à son tour a invité des amis à emboiter son pas.

  Elle a ajouté que l’internat forme et corrige les enfants contrairement à ce qui croient qu’il les gâte « Il ya beaucoup de gens qui m’ont dit de ne pas envoyer mes enfants à  l’internat car il va les gâter. Quand un enfant est déjà gâté à la maison, quand il vient ici, ça continue. Ce sont les parents qui sont responsables. Ma fille ne savait même pas nettoyer la maison, mais quand elle a fait la 6ème, à son retour pendant les vacances, elle nettoyait très bien sans l’aide de quelqu’un. Elle préparait et faisait pas mal de chose et cela m’a beaucoup impressionnée. Quand un enfant vient ici, il doit comprendre que tout n’est pas rose dans la vie, on peut avoir à manger aujourd’hui et dormir à jeun demain.

Du côté de l’administration, la rentrée scolaire est source de beaucoup d’angoisses. Marie Hortense Koné née Zougmoré , surveillante doit faire face à l’incompréhension des parents concernant les dortoirs « Nous avons des lits superposés .Cependant, les parents n’arrivent pas à comprendre pourquoi on met leurs enfants en haut et pas en bas. Les lits en bas que nous avons sont en nombre insuffisants ».

Pour Achiepo Amon Aissata Yasmine élève en 3è, de nationalité Ivoirienne, ce qui compte vraiment, c’est la qualité de l’enseignement. « Les professeurs nous enseigne bien, on a déjà commencé les cours depuis le 20 septembre dernier. On s’accroche et je suis contente d’être ici ».

Les élèves de 3ème qui ont commencé depuis septembre dernier, celles de la 6ème à la 4ème auront leur règlement intérieur et l’emploi du temps à 15h pour commencer les cours le mardi 02 octobre 2018.

Le collège compte plusieurs nationalités telles que les Gabonaises, Béninoises, Congolaises, Malienne et compte ouvrir le second cycle les années à venir nous a confié madame Koné.

Téné Bénédicte OUEDRAOGO

Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here