Réinsertion des enfants en situation de rue : une campagne de collecte de fonds est lancée

554

Dans le cadre de l’évolution de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue, la ministre en charge de la Solidarité nationale, Laurence Ilboudo a animé une conférence de presse de ce jeudi 23 Août. Au cours de cet échange avec les journalistes, elle a lancé un appel à contribution pour soutenir ces enfants. Les échanges ont porté sur le montant alloué, le degré d’implication des ONG, la réaction des syndicats du dit département.

 Selon la ministre en charge de la Solidarité nationale, Laurence Ilboudo, cette conférence de presse consiste à mieux marquer l’élan de solidarité de son département conformément aux souhaits des citoyens qui désirent laisser parler leur cœur en prenant l’initiative de mettre en place un mécanisme de participation financière.

Ce mécanisme, explique-t-elle, l’objectif consiste de faire le point  sur l’évolution de l’opération de retrait des enfants et des femmes en situation de rue. « Le retrait des enfants et des femmes en situation de rue relève de la souveraineté de l’Etat et l’Etat c’est vous, c’est nous, c’est tous les burkinabè », a-t-elle déclaré.   


La ministre a par ailleurs rappelé que le recensement de 2016 a permis de dénombrer 9 313 enfants et jeunes en situation de rue . À l’entendre c’est un phénomène qui concerne aussi bien les filles que les garçons et qu’au-delà des enfants, des familles entières se retrouvent aussi dans nos jours, dans les rues.

 Au regard de cette situation inquiétante, qui met en péril la santé, a souligné la ministre,  l’éducation et le bien-être des enfants, son ministère envisage de réduire de 50 % le nombre des enfants dans la rue à l’horizon 2020.

A en croire Laurence Ilboudo, la stratégique  qui se veut encyclique jusqu’en 2020 va s’exécuter de la manière suivante : dix jours de retrait intensif suivi d’un contrôle social de la rue à travers des sorties de retrait durant un an.

Sur la question du degré d’implication des ONG et des associations, elle a dit que cette opération est une proposition de 120 places d’association mais en rappelant toutefois que  cela relève du domaine régalienne de l’Etat. C’est pourquoi, elle a laissé entendre que la contribution de tous pour la réussite de l’opération est plus que nécessaire.

La ministre Laurence Ilboudo donnant l’exemple par la remise d’un bon de trésor

En outre, la ministre a indiqué que c’est l’occasion  d’annoncer à l’opinion publique que les personnes qui désirent contribuer peuvent le faire à travers des numéros Orange money au 64 07 76 24, Mobicash au 622997 77, au compte du trésor 443 360 000 001 et au compte BICIA-B : 090 530 604 1600 114.

Quant au nombre de personnes déjà recensées, elle a fait savoir que jusqu’à la date du 20 août 2018, au niveau du centre de Somgandé 654 enfants dont 215 présents et 106 retournés en famille. Au centre de Baskuy 170 personnes dont 63 femmes et 107 enfants, à l’auberge de Nongrmasson 58 personnes dont 20 femmes et 38 enfants, et au niveau de Cissin 82 personnes dont 28 femmes et 54 enfants.

 

Achille ZIGANI

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        (Stagiaire)

 

 

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !