Le maire de la commune de Ouagadougou, Pierre Armand Béouindé a procédé au lancement des travaux d’aménagement de la gare routière ouaga-inter ce lundi 22 juillet 2019 à Ouagadougou.  Cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de développement durable de Ouagadougou (PDDO). La cérémonie a été marquée par une présentation graphique de la réhabilitation de ladite gare et une visite de chantier marquant le  démarrage officiel des travaux.

Des quais d’embarquement multimodal, une station-service, une infirmerie, un carrefour giratoire, des aires de stationnement, des halls d’embarquement et de débarquement, ce sont entre autres les  aspects intégrés dans la réhabilitation de la gare routière de Ouaga-inter. Son aménagement fait partie intégrante de la mise en œuvre du projet de développement durable de Ouagadougou (PDDO). Avec l’appui financier de l’Agence Française de Développement (AFD) , la réhabilitation de cette gare s’élève à quatre milliards soixante-deux millions (4 062 000 000) de francs CFA . Cette somme est destinée à couvrir le volet aménagement du site avec construction de voirie, le volet construction des bâtiments et le volet édifices divers.

Le directeur des travaux, Djibril Toguyéni a indiqué que l’aménagement de la gare ouaga-inter comprend une innovation à savoir la construction de toitures solaires intégrées.

Le directeur des travaux, Djibril Toguyéni

A en croire le maire de la commune de Ouagadougou, Pierre Armand Béouindé, Ouaga-inter sera une très belle gare, moderne, dotée d’équipements de pointe et fournissant des services de qualité aux voyageurs.  « Nous avons opté de faire de la toiture de cette gare, une toiture solaire. Ouaga-inter sera un équipement de référence sous régional en terme d’efficacité énergétique » a confié le maire de Ouagadougou.

Pierre Armand Béouindé, maire de Ouagadougou

Armand Béouindé a par ailleurs signifié qu’en plus de ouaga-inter, d’autres gares notamment celles de l’Ouest, du Nord et de l’Est seront aménagées dans la ville dans le cadre du projet  de développement durable de Ouagadougou (PDDO ) en phase 1 et en phase 2.

Pour le chef de la mission de contrôle, Baoui Nama, le démarrage des travaux a connu quelques difficultés d’ordre sociales.

le chef de la mission de contrôle, Baoui Nama

« Les commerçants qui étaient installés aux alentours du site n’ont pas voulu partir dès l’entame des travaux. Ils ont refusé de bouger jusqu’à ce que l’on creuse les caniveaux devant eux » a-t-il mentionné.

Débutés en février 2019, les travaux d’aménagement de la gare ouaga-inter ont un délai d’exécution de 10 mois. Le taux actuel d’exécution est de 22,61% et  l’ouverture de la gare est prévue pour décembre 2019.

Marie Sorgho

Laissez votre commentaire ici !