Régulation des importations: les unités industrielles demandent le soutien du gouvernement

527

Une délégation du  groupement professionnel des industriels(GPI)  a été reçue par le premier ministre Paul Kaba Thiéba dans la soirée du vendredi 3 août 2018 à Ouagadougou. Au cours de cette séance de travail, il a été question de la régulation des importations et l’écoulement des produits manufacturés.

Dans ses objectifs principaux, le groupement professionnel des industriels(GPI) entend œuvrer en vue d’encourager les pouvoirs publics et d’autres institutions nationales à adopter des lois, des mesures, des règlements et des procédures qui soient de nature à renforcer et à accélérer le développement du secteur industriel au Burkina Faso.

A sa sortie de cette séance de travail, le président Mamady Sanoh a informé que sa structure a eu l’avantage, par cette rencontre  avec le premier ministre et le ministre en charge du Commerce pour parler du développement du secteur tertiaire.

Mamady Sanoh, président du GPI

  « C’est une réunion qui a abordé plusieurs sujets notamment le problème de la mévente des sociétés industrielles. Aujourd’hui des situations extrêmement difficile de unités industrielles notamment le sous-secteur de l’huilerie qui près de 10 milliards de stocks invendus, nous avons aussi évoqué le cas de la SN-SOSSUCO avec un stock de sucres invendus prés 10 000 à 15000 tonnes», a informé le président de la GPI.

Mamady Sanoh a par ailleurs indiqué que cet échange avec le Chef du gouvernement a porté aussi sur le cas des sous-traitances de ces industries qui sont les sociétés d’emballages comme Faso Plast et le cas de SAP Olympique qui n’arrivent pas à écouler de  stocks étonnants.

À l’entendre, le Premier ministre a rassuré les industriels de sa disponibilité à résoudre les difficultés. Et d’ajouter que des mesures sont en cours et prendront effet à partir du mois de septembre de l’année 2018. Quant au ministre en charge du Commerce, Harouna Kaboré, il a salué l’initiative et l’esprit de concertation qui a prévalu au cours de cette séance de travail.

.

Il a dit reconnaitre l’importance des relations entre le gouvernement et le secteur privé en vue de développer de nouvelles unités industrielles. De son avis, l’ensemble des mesures qui ont été exposées par les industriels ont trouvé plusieurs points de convergences.

Aux dires du ministre, le groupement a été instruit de perpétuer ces actes. « Mercredi déjà, un certain nombre de mesures seront prises, ce sera l’occasion pour nous de les exposer pour qu’ils nous aident à leur opérationnalisation parce que sur le terrain nous avons besoin d’une forte collaboration pour combattre les indélicats», a lancé le ministre Kaboré.

Le gouvernement est entrain de combattre les importations frauduleuses, a-t-il souligné, car avec la politique « du consommons local », ces produits manufacturés sont inscrits définitivement en terme de considération.

                                                                                                                                                               Achille ZIGANI

                                                                                                                                                                         (Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !