Région du centre : les commerçants souhaitent une conférence sur l’insécurité et l’incivisme

116

L’Union des Associations des Commerçants des Marchés et Yaars de la région du centre ont tenu une assemblée générale ce 5 Mai 2018 à Ouagadougou. A l’ordre du jour, la restitution du résultat de la tournée effectuée durant 3 mois dans une centaine de marchés et yaars de la région du centre par des commissions chargées de recenser les difficultés auxquelles ils font face.

 Cette assemblée générale a permis aux différents acteurs de poser leurs préoccupations parmi lesquelles, le manque de places ou restreintes ou occupées qui ne se retrouvent pas sur la carte géographique, la relecture des textes relatifs aux marchés et yaars, la collaboration entre les agents de la police municipale et les commerçants en matière d’occupation de l’espace publique.

Ils ont aussi abordé la question  du paiement, de la perception des impôts et les investissements y relatifs. La problématique de l’insécurité, de l’incivisme, de l’insalubrité, le  manque de clôture pour les marchés et yaars, l’inondation des caniveaux aux abords des marchés, le désordre et la boue encombrante et glissante en temps de pluie dans certains marchés. Tous ces problèmes ont été débattus au cours ce cette rencontre.

Pour le président de l’Union des commerçants de la région du centre  Seydou Ilboudo, il est temps d’améliorer leurs conditions de travail afin qu’ils puissent à leur tour accompagner convenablement le gouvernement dans ses efforts de développement.

Présent à cette cérémonie, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé a tenu à féliciter l’association des commerçants des marchés et yaars pour cette l’initiative, ainsi que leur participation sans faille à la mise en œuvre du programme national de développement économique et social (PNDES).

«  il était tout à fait normal que la  commune de Ouagadougou puisse venir les soutenir, écouter leurs préoccupations pour qu’ensemble, nous  puissions trouver des solutions pour que les marchés et yaars qui sont les  poumons économiques de nos quartiers puissent se développer », a soutenu le bourgmestre.

Avez-vous pris des engagements auprès de commerçants ? A cette question, Armand Béouindé s’est exprimé en ces termes : « Les engagements sont permanents. Aujourd’hui, la ville de Ouagadougou s’est étendue au-délà de ses limites. Et avec le nouveau découpage, il y’a de nouveaux quartiers où il n’existe pas de yaars et marchés. Donc, notre rôle est d’implanter de nouveaux marchés afin que tous ceux qui veulent vaquer à leurs occupations de petit commerce puissent le faire en toute sérénité »

Il  a également  affirmé que dans deux mois, aura lieu la pose de la première pierre pour la construction de ces différentes infrastructures. Et de poursuivre que le problème de l’insécurité est posé avec acuité. C’est pourquoi, tous les  ans, 150  nouveaux policiers municipaux sont recrutés afin d’apporter leur aide pour l’encadrement de ces marchés.

Au terme de cette rencontre, les commerçants ont émis le vœu d’avoir une issue heureuse à leurs doléances et de voir naître dans les jours à venir, des décisions bénéfiques à toute la nation et surtout l’organisation d’une conférence sur l’insécurité et l’incivisme dans les marchés et yaars.

                                                                                                                        Françoise TOUGRY  ( Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here