Quand la mémoire du FESPACO est colonisée par  » Castel »

734

Les boissons locales ( jus de bissap, jus de mangue,jus d’ananas,dafani, jus de wéda,dolo,,,,,) sont INTERDITES de vente sur les sites officiels du FESPACO ou de jolis stands sont prévus pour exposer des produits avec des maquis( débits de boissons) pour accommoder les festivaliers ;
La raison: SODIBO qui est une société de distribution des boissons issues des brasseries « Castel » aurait un contrat de monopole exclusif avec le FESPACO. Seules les boissons  de SODIBO à savoir  les bières Brakina, Coca, fanta, sprite peuvent être vendu dans les maquis et stands sur les sites du FESPACO;
Quel paradoxe de parler de « mémoire du cinéma Africain », discuter de l’autonomisation, de la liberté de produire des films aux aspirations Africaines et laisser des multinationales occupé le marché Africain?
Comment pouvons-nous garantir notre souveraineté culturelle quand le gouvernement hypothèque notre souveraineté alimentaire?
La vision panafricaniste du FESPACO voudrait que ce soit des produits locaux qui occupent les stands durant ce beau festival.
De quel droit « Castel » doit-il occupé seul les stands et débits de boissons du FESPACO?
Combien a couté ce prix de la compromission, de la colonisation culturelle, de l’hypothèque de la souveraineté alimentaire, culturelle et économique?
J’en appel à la prise de conscience du gouvernement! le Burkina Faso regorge d’entreprises de productions de boissons locales de qualités! Et les stands et maquis du FESPACO DOIVENT ÊTRE OCCUPES PAR CETTE RICHE VARIÉTÉS DE JUS LOCAUX!
Sinon ce serait un cinquantenaire de la colonisation de la mémoire du cinéma Africain!

Blandine Sankara

Publicités

1 COMMENTAIRE

  1. Merci Blandine. Un très beau rappel à la conscience mourante de nos autorités politiques. Avec tout ça elles aimeraient se faire appeler africains.
    Le FESPACO a été crée par et pour les africains, par conséquent tout ce qui s’y déroule doit être autour de tout ce qui est africain. C’est aussi l’occasion pour nos producteurs de faire valoir leur capacité de créativité et d’inventivité.

Laissez votre commentaire ici !