Publi-Info: La 4G désormais une réalité au Burkina grâce à l’ONATEL

792

ONATEL-SA a lancé, de façon officielle ce 26 mars 2019, la 4G Advanced au Burkina Faso. Une manière pour l’opérateur qui se veut global et leader des télécommunications au Burkina Faso de jouer sa partition dans l’amélioration de la communication et de la connexion « Internet » dans tout le pays. 35 localités du Burkina bénéficient déjà de cette innovation.

C’est une salle décorée aux couleurs de l’entreprise (rose, bleu ciel et blanc)  qui a accueilli les invités pour une cérémonie simple et sophistiquée à la fois. Une cérémonie de lancement faite en présence des premiers responsables  de la Société et des ministres burkinabè en charge de l’économie numérique et des finances.

Sidi Mohamed NAÏMI, directeur général de l’ONATEL-SA

 « Aujourd’hui est un grand jour pour nous, nos partenaires et notre fidèle clientèle », a déclaré Sidi Mohamed NAÏMI, directeur général de l’ONATEL-SA, avant d’exprimer sa reconnaissance à l’endroit de tous ceux qui ont fait confiance à l’entreprise, ONATEL-SA et qui l’ont accompagné jusqu’à ce grand jour.

Pour le premier responsable de l’ONATEL -SA, la technologie 4G comporte beaucoup d’avantages pour les clients. Il s’agit de la rapidité dans les téléchargements de fichiers, le confort d’utilisation, la stabilité, la fluidité

Il a en outre remercié les éminentes personnalités qui ont rehaussé par leur présence l’éclat de la cérémonie. Foi du directeur général, « ONATEL-SA est un acteur de premier plan de l’économie numérique » car il est un « opérateur global et leader des télécommunications au Burkina Faso ».

Selon monsieur NAÏMI, la contribution fiscale annuelle de sa structure à l’économie nationale au titre de 2018 s’élève à plus de 54 milliards de francs CFA. A l’en croire, l’Office national des télécommunications emploie « plus de deux cent mille (200 000) personnes». Et pour l’acquisition de la licence technologiquement neutre, l’Onatel en collaboration avec ses différents partenaires, a déboursé la somme de « 80 milliards de francs CFA avec la suite  du décret adopté en conseil des ministres le 05 décembre 2018 » au profit de Trésor public burkinabè.

Madame Hadja OUATTARA/SANON, ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes, présidente la cérémonie, déclare : « Nous n’allons plus délivrer des licences par génération. Dorénavant, ça va être des licences technologiquement neutres. Le processus a été long, inclusif et participatif. Je salue le travail formidable abattu par toute l’équipe ». « Même si nous avons l’or blanc et l’or jaune aujourd’hui, nous sommes un pays de services, et pour renforcer cela, il est important que l’accès au haut débit soit une réalité pour améliorer les services offerts et être compétitifs », a indiqué la ministre, avant de remercier l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) et l’ensemble de ses collaborateurs.

80 milliards de FCFA pour l’acquisition de la licence

Il est à noter que la 4G+ ADVANCED de ONATEL-SA présente les meilleures caractéristiques avec un débit annoncé de 250 Mbits/s pour les terminaux compatibles et ce, au regard du spectre de fréquence qui est mis à disposition. Aussi, elle offre de très hauts débits et va au-delà des obligations du cahier des charges en termes de couverture.

Les technologies de l’information et de la Communication occupent une place importante dans le développement économique et social d’un pays. Au regard de l’importance de son réseau et de sa contribution à l’économie du burkinabè, l’ONATEL-SA, acteur majeur dans le domaine de l’économie numérique au Burkina Faso, entend jouer pleinement son rôle dans la réduction de la fracture numérique. C’est dans cette dynamique qu’en « leader » des télécommunications, les responsables ont entrepris la démarche de l’acquisition de la licence technologiquement neutre qui permettra à l’entreprise d’offrir de meilleures expériences aux clients en matière  d’Internet haut débit et des communications beaucoup plus fluides.

                                 Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !