Protection de la nature : le projet de renforcement de l’engagement du Burkina Faso avec le fonds vert lancé

395

Le premier ministère en collaboration avec l’Union internationale pour conservation de la nature (UICN), a procédé ce 26 septembre au lancement des travaux du séminaire d’information sur le fonds vert climat.

Le premier responsable du fond vert climat, Mamadou Honadia a indiqué que le présent séminaire découle d’une volonté politique du gouvernement de diffuser, aux partenaires  nationaux, les informations sur le fonds vert afin que le Burkina Faso puisse en tirer le maximum de profit.

Ces travaux, selon les organisateurs, se feront sur des débats afin de diversifier les opinions dans le but de mettre en place un dispositif de dialogue national sur le fonds vert climat.

 « Ce fonds vise à permettre aux pays en développement de disposer des ressources financières pour mettre en œuvre des actions d’adaptation et d’atténuation afin de ne dépasser les 1.5°c de hausse de température », a laissé entendre le directeur régional de l’UICN, Aliou Faye.

Et de poursuivre également que le projet consiste à renforcer l’engagement effectif  du «  pays des hommes intègres » avec le Fonds vert sur le climat.  Heureux d’être associé à cette activité,  Aliou Faye a souligné que la structure dont il a la charge mettra à la disposition du Burkina Faso ses compétences et son réseau d’experts pour ce dit projet de renforcement.

Selon le SG du premier ministère Bamory Ouattara, depuis la 21ème conférence sur les changements climatiques tenue en France en décembre 2015 et suite à la ratification dès 2016 de l’accord de Paris sur le climat, le  Burkina Faso s’est engagé à œuvrer à la mise en œuvre des engagements de pays à ces occasions.

Par ailleurs, a-t-il continué, l’accès aux financements se fait sur deux principes qui sont entre autres par la compétition dans la soumission des projets d’atténuation et par le principe « du premier venu-premier servi ».

En outre, en énonçant le déficit de communication et d’une bonne organisation dans le dispositif, en termes d’opérationnalisation du fonds pour le climat, le secrétaire général du premier ministère, Bamory Ouattara a fait savoir que depuis le 4 mai 2018 portant la création et le fonctionnement du secrétariat exécutif du fonds vert pour le climat, son département est disposé à accompagner les acteurs nationaux au développement sur ce fonds.

« Une campagne d’information a déjà été lancée avec l’étape du grand ouest. Cette première séance de partage a concerné les régions des Hauts-bassins, des cascades et du sud-ouest. Nous envisageons nous déployer au centre nord et à l’est dans les semaines à venir », a-t-il informé.

.

Achille ZIGANI

(Stagiaire)

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !