Protection de la couche d’ozone : le Burkina sensibilise les acteurs

50
*****

 

A l’occasion de la commémoration de la journée internationale de protection de la couche d’ozone, le ministère de l’environnement de l’économie verte et du changement climatique a organisé une série de formation en vue sensibiliser les acteurs le 12 septembre 2018.

 Placé sous le thème : « gardons la tête froide et poursuivons nos efforts », cette journée de protection de la couche d’ozone se veut une invite à l’endroit des pays à ne pas baisser les bras et à poursuivre la lutte pour une gestion durable de l’environnement.

Suite à l’adoption de l’amendement de Kigali au protocole de Montréal relatif à la gestion des hydrofluorocarbures HFCs, les pays en voie de développement bénéficient d’un fond d’appui à la mise en place, des instruments pour la prise en compte des exigences de l’amendement.

A la faveur de cette journée de commémoration, la direction générale de la protection de l’Environnement a organisé un atelier national de sensibilisation et d’information des parties prenantes sur l’amendement de Kigali au protocole de Montréal et ses implications.

Au cours de cette journée, des sessions de formation successives de douaniers et des frigoristes au BNO ont été organisées.

Les techniciens en froid et en climatisation ont été sur les nouvelles technologies. Quant aux douaniers, il s’agit de leur apprendre les bonnes pratiques douaniers en ce qui concerne les textes réglementaires de la gestion des substances qui dégrade  la couche d’ozone au Burkina à travers l’identification et le contrôle des fluides frigorigènes aux frontières.

Tene Bénédicte  Ouédraogo

Achille ZIGANI

(Stagiaires)       

Publicités