Dans le cadre de la clôture des premières journées scientifiques de l’école doctorale des sciences et technologies (EDST) 2017 et de la promotion des femmes en sciences, un concours de la meilleure communication a été organisé à l’intention des doctorantes le vendredi 27 octobre 2017 à l’université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo.

Montrer  que les femmes sont motivées, qu’elles sont  capables de faire la recherche scientifique, d’obtenir des résultats et de savoir les  communiquer avec efficacité, tel est l’objectif principal de cette activité  de promotion des femmes en science en marge des premières journées scientifiques de l’école doctorale de l’université Ouaga 1 Pr Joseph KI-Zerbo.

Devant un jury composé d’enseignants chercheurs, 6 doctorantes ont présenté leur thème de recherche  sous un format intitulé « Ma Thèse en 180s ».

A l’issue des présentations,  3 doctorantes   ont été retenues. Le premier prix (200 000f) est revenu à    Orokia Traoré. Ses travaux ont porté sur le paludisme. Geneviève Zabre et Alice Rogomenoma Ouédraogo ont occupé toutes les deux la deuxième ex æquo et remporte chacune la somme de 125 000F Cfa. Leur travaux ont respectivement porté sur  les ruminants et sur les virus.

Les  3 autres  doctorantes recevront la somme de 50.000francs en guise d’encouragement.

A en croire la présidente du jury, Professeur Olga Lompo, toutes les présentations étaient de bonne qualité. Ce qui  fait que le choix était difficile. « Elles étaient toutes excellentes mais on ne  devait retenir que 3 candidatures », a-t-elle expliqué.

Selon l’initiatrice de cette activité, le professeur Yvonne Bonzi, il existe des concours de ce type à l’international, cependant, il est souvent difficile de retrouver des doctorantes du Burkina Faso pour y participer. « Sur 100 communications proposées, il y a seulement 14 venant des filles, il fallait donc les encourager », a-t-elle justifié.

 Au cours de cette cérémonie de clôture, un vibrant hommage été rendu au professeur Jacques Simporé qui a été désigné  membre de l’académie du pontificat à vie (PAV).

 Lala Kaboré /Dera

 

Laissez votre commentaire ici !