Promotion des Droits humains : Une association de femmes journalistes et communicatrices mise en place

Un groupe de femmes journalistes et communicatrices burkinabè a mis en place une nouvelle association. Dénommée association des Femmes Journalistes et Communicatrices pour la Citoyenneté (AFJ2C/BF), elle vise la promotion et la protection des droits humains en général et les droits des femmes journalistes et communicatrices en particulier. Ladite association a été présentée aux hommes et femmes de médias ce samedi 08 janvier 2022 au cours d’une conférence de presse.

 

Les femmes journalistes sont victimes d’un certain nombre de discriminations et de violations. Cela se manifeste par une faible représentation des femmes de média aux postes de responsabilité ainsi que leur faible participation aux grandes émissions.  « Elles ne bénéficient pas des mêmes opportunités que leurs confrères de sexe masculin pour mener à bien leurs activités », a déploré Fatou Shula Gnanou, présidente de l’AFJ2C/BF. Fort de ce constat, un groupe de femmes journalistes et communicatrices a mis en place l’AFJ2C en vue de promouvoir le leadership féminin au sein des organes de presse.

Il s’agit pour cette association d’entreprendre des travaux d’études et de recherches de nature à préserver et consolider les droits des femmes professionnelles de l’information et de la communication. Dans son plan d’action, l’AFJ2C/BF envisage mener des actions de sensibilisation et de formation des acteurs étatique et non étatique en vue de leur participation efficiente à l’exercice de la démocratie. Pour atteindre ses objectifs, l’AFJ2C/BF entend tisser des partenariats au plan national et international dans le sens d’un partage d’expériences et de bonnes pratiques en matière de liberté d’expression.

 

Photo de famille à l’issu de la conférence de presse.

Au cours de ce point de presse, la présidente de l’AFJ2C a invité les journalistes à soutenir et accompagner l’association pour la réussite de sa mission. « L’association des femmes journalistes et communicatrices vous encourage à rester plus que jamais déterminer pour la défense des droits humains, civiques et économiques au Burkina Faso », a exprimé Fatou Shula Gnanou, présidente de l’AFJ2C/BF.

Fatou Shula Gnanou, présidente de l’AFJ2C/BF.

L’association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C/BF) existe depuis le 18 février 2021. Cette association est membre du réseau des femmes défenseures des droits humains de la coalition Burkinabè des Défenseurs des Droits Humains (CBDDH).

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !