Promotion de la tolérance et préservation de la paix :100 membres d’associations féminines des hauts-bassins en formation

78

Le ministère de la Justice,des Droits humains et de la Promotion civique, organise du 24 au 26 septembre 2018 à Bobo Dioulasso, une session de formation au profit de 100 membres d’associations féminines des hauts-bassins, sur l’implication de la femme dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix au Burkina Faso.
L’objectif général poursuivi est de susciter et rappeler une prise de conscience des représentants d’associations féminines sur le rôle de la femme dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix au Burkina Faso.

Selon Siaka Koné représentant le gouverneur de la région des hauts-bassins,  l’actualité ne cesse de rappeler que la préservation de la paix et de la tolérance est une quête permanente.

« Si on peut se féliciter de l’éveil des consciences des burkinabè qui se manifeste par les revendications de tous ordres, l’on doit dans le même temps regretter la montée fulgurante de menaces à la paix à travers des actes de violence et d’intolérance dans tous les secteurs sociaux, la déperdition des valeurs sociales, les conflits intercommunalités qui endeuillent de nombreuses familles », a-t-il dit.

Pour Siaka Koné, le développement durable du pays dépend fortement du climat de paix et de cohésion sociale qui règne. C’est fort de cela, a-t-il expliqué que le gouvernement s’évertue à travers le ministère de la justice, des droits humains et de la promotion civique à promouvoir les valeurs endogènes de tolérance et de paix.

Quatre communications seront données. L’ état des lieux de la culture de la tolérance et de la paix ainsi que les fondements juridiques seront présentées par Madame Kiema Germaine.  les actions du MDHPC en matière de tolérance et de paix, par Madame Edith Sawadogo et la contribution des associations féminines dans la promotion de la tolérance et la préservation de la paix, par Beli Victor Bazié.

Pendant trois jours les participants passeront en revue les tenants et les aboutissants de l’implication de la gente féminine dans la lutte pour un Burkina Faso de paix, de de tolérance de développement socioéconomique durable, conformément au PNDES, référentiel de développement de notre pays.

                                                                                                        DCPM/MJDHPC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here