250 femmes vulnérables résidentes dans la périphérie de Ouagadougou, ont reçu chacune, un foyer à gaz pour les besoins de leur cuisine. Ce don est du projet « AIR-SAIN » de la Chaire Eco santé de l’Université Joseph Ki ZERBO dans l’objectif de réduire les effets néfastes liés à la consommation du bois. La cérémonie de remise officielle de ces foyers a eu lieu, le jeudi 11 avril 2019, à Ouagadougou dans l’enceinte de la mairie de l’arrondissement n°3.

C’est à travers un sketch pour démontrer l’utilisation et l’unité du gaz que les femmes de Tanghin et Kilwin dans la périphérie de Ouagadougou, ont reçu des  foyers du projet « AIR SAIN ». Initié par Eco santé de l’Université Zoseph Ki Zerbo, ce sont 250 foyers qui ont été remis aux femmes vulnérables de ces quartiers. Et cela dans le but de réduire la consommation du bois local qui non seulement participe à la pollution de l’air et est également nuisible pour la santé.

Le projet AIR SAIN, veut montrer selon Pr Innocent Pierre GUISSON, la pertinence de l’utilisation du gaz dans la diminution de la  pollution de l’air

A travers ce geste, le projet AIR SAIN, veut montrer selon Pr Innocent Pierre GUISSON, la pertinence de l’utilisation du gaz dans la diminution de la  pollution de l’air. Pour lui cette pollution constitue la première cause de mortalité d’origine environnementale dans le monde avec plus de 7 millions de décès en 2012.

Et  c’est dans le but de contribuer à réduire ces effets néfastes, que cinq (5) universités se sont associées pour lutter contre ce fléau en Afrique de l’Ouest. Un projet a ainsi été engagé en 2015 sous la dénomination Chaire Eco santé, dont le thème est « pollution urbaine de l’air et maladies respiratoires non transmissibles en Afrique de l’Ouest ». Ainsi cette initiative intervient dans ces deux quartiers pour accroitre le nombre d’utilisateurs de gaz et réduire l’exposition de la population à la pollution de l’air.

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre BEOUINDE

Appréciant le geste de ce projet à sa juste valeur, le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Roland Pierre BEOUINDE, parrain de la cérémonie de remise des foyers à gaz, a déclaré que la problématique de la santé des populations, la prévention et la promotion de la santé des citoyens de sa ville, ainsi que la préservation de l’environnement occupent une place de choix dans le programme de mandat 2016-2021 de l’autorité municipale. Donc c’est avec beaucoup d’émotions qu’il accompagne ces donateurs à offrir ces 250 foyers à gaz aux femmes.

Rainatou OUEDRAOGO, Maire de l’arrondissement 4

Rainatou OUEDRAOGO, la responsable de l’arrondissement bénéficiaire est allée dans le même sens que le maire de la commune de Ouagadougou. Elle a également remercié les initiateurs et s’est dite convaincue que ces foyers à gaz permettront de mettre les femmes et les ménages bénéficiaires à l’abri des polluants liés à la combustion du bois utilisé auparavant pour les besoins de cuisson.

Salamata Clarisse OUEDRAOGO, bénéficiaire

Pour les bénéficiaires c’est un soulagement et une aide importante qui va augmenter leur résilience. Salamata Clarisse Ouédraogo domiciliée à Tanghin dit être « très heureuse de recevoir ce gaz». C’ est dit -elle, un rêve qui se réalise. «J’ai toujours voulu en avoir un, mais je n’avais pas les moyens de m’en procurer, et maintenant je mettre petit à petit de l’argent à côté pour charger quand ça va finir». Tout en remerciant les donateurs qui ont pensé à leur santé, elle a comme beaucoup d’autres bénéficiaires du jour, implorer Dieu de leur accorder le pouvoir de donné à toute celles qui n’en ont pas ».

Le projet  AIR-SAIN couvre quatre pays de la sous-région que sont le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

                                                             Aminata GANSONRE

Laissez votre commentaire ici !