L’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B) a annoncé qu’elle organisera la 1ère édition des journées nationales de la monétique. Prévue pour se tenir les 10 et 11 mai 2019 à Ouagadougou, ces journées ont pour but d’assurer une meilleure promotion des produits et services monétiques auprès des populations.

Les Banques et établissements financiers implantés au Burkina vont à la conquête des populations. A cet effet, ils organisent du 10 au 11 mai 2019 au Pavillon Soleil Levant du SIAO, la 1ère édition des journées de la monétique sous le thème « Contribution de la monétique à l’inclusion financière ».

Martial Kpakpovi GUEH-AKUE, président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B)

 

« une carte d’une banque X peut être utilisée  dans une banque Y sans frais supplémentaire »

L’objectif visé par ces journées est d’informer et de sensibiliser les populations sur les avantages de l’utilisation des produit et service magnétique notamment les distributeurs automatiques, les paiements électroniques etc. C’est pourquoi l’APBEF-B entend mettre les petits plats dans les grands pour séduire ses clients et en attirer des nouveaux.

« Concrètement il y aura des séminaires. Un état des lieux sera fait sur les avancées innovantes en matière de monétique. On vous dira par exemple que les banques offrent les services bancaires sur les portables, on vous parlera d’inter opérabilité, c’est-à-dire une carte d’une banque X peut être utilisée une banque Y sans frais supplémentaire, une carte d’un pays de l’UEMOA peut être également utilisée dans les 8 pays de l’union sans frais supplémentaires », a expliqué Martial Kpakpovi GUEH-AKUE, président de la faitière de ces banques et établissements financiers, l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (APBEF-B).

Exposition, émission télévisée, et conférence publique sur le thème, figurent aussi au menu des activités prévues pendant ces deux jours.

Face au faible usage des cartes bancaires comparativement au taux de bancarisation élevé, les attentes de APBEF-B relativement à ces journées sont selon M. GUEH-AKUE de « vulgariser la monétique, rendre accessible les banques, montrer au public la transformation digitale qui se passe au sein les banques via la monétique ». Ces journées verront la participation d’experts venus des pays membres de l’UEMOA, de la BCEAO etc.

Roseline SOMA

Laissez votre commentaire ici !