Prix anti-corruption du RENLAC: les femmes prennent les devants

253
Crédit photo: Mariam Ouédraogo

Le vendredi 26 avril 2019 a eu lieu à Ouagadougou, la proclamation des résultats de la 17e édition du concours Prix anti corruption (PLAC), du REN-LAC . Deux dames ont ravi la vedette cette année aux lauréats traditionnels en raflant les premiers prix en presse écrite et en Radio.
Cette  17e édition du concours Prix anti-corruption (PLAC) est non seulement l’édition de la presse d’état, mais aussi et surtout celle des femmes. Ces dernières se sont distinguées en rapportant les premiers prix aussi bien en presse écrite qu’en radio.

Dans la catégorie presse écrite, le premier prix a été remporté par Mariam Ouédraogo des Editions Sidwaya pour ses articles portant sur le Centre médical avec antenne chirurgicale de Batié. L’un, intitulé «CMA de Batié : Un échographe disparu, les coupables introuvables», est paru dans le Sidwaya N°8803 du jeudi 27 décembre 2018 et l’autre «Dépôt pharmaceutique du CMA de Batié : Cinq millions de francs CFA volatilisés», publié dans la parution du N°8804 du vendredi 28 décembre au dimanche 30 décembre 2018. Elle a reçu un trophée, une attestation et un chèque d’1 million F CFA.

Pour la catégorie radio, le premier prix a été décerné à Émeline Zougmoré de la radio nationale du Burkina avec son œuvre intitulée : «Le permis de conduire à tout prix : Un deal mortel», diffusée le 18 décembre 2018. Elle empoche également la somme d’1 million FCFA, un trophée et une attestation.

Le président du jury,  Evariste Kaboré, conseiller technique au ministère de la Communication et des relations avec le parlement, n’ a pas manqué de féliciter les journalistes femmes qui, de plus en plus, s’intéressent au genre enquête à travers des productions de qualité. «Bien que minoritaires dans les rédactions, les femmes, quant elles décident de faire quelque chose, elles le font très bien», a t-il déclaré. C’était le vendredi 26 avril 2019, à Ouagadougou, lors de la proclamation des résultats du PLAC.

Organisé chaque année par le REN-LAC, le concour PLAC, vise à encourager  les journalistes qui se sont illustrés, à travers leurs productions, dans la lutte contre la corruption et la mal gouvernance au Burkina .  Pour la compétition de cette année, le jury a examiné 74 œuvres dont 67 en presse écrite et 7 en radio.

Laissez votre commentaire ici !