Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo : le burkinabè Gaston Sawadogo remporte le « Sebgo d’or »

96

Le journaliste Gaston Sawadogo a remporté le « Sebgo d’or » du Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo  (PAJINZ). La cérémonie officielle de remise de prix s’est déroulée ce samedi 13 novembre 2021 à Ouagadougou.  

 

Gaston Sawadogo est le lauréat du « Sebgo d’or » du Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo de l’édition 2021. Il a remporté le prix avec son enquête intitulée « détention provisoire : plus de 200 personnes en prison sans jugement ». Pendant 7 mois, il a sillonné les prisons de 5 villes du Burkina pour enquêter sur la situation des personnes en détention préventive. « L’enquête est partie d’une causerie que j’ai eu avec un garde de sécurité pénitentiaire. Cela m’a intéressé et j’ai décidé d’aller voir de plus près ce qui se passe dans les prisons », mentionne Gaston Sawadogo, journaliste à l’évènement

Il a collecté les données manuellement à travers les documents gardés au niveau des greffes. « En collectant ces données, j’ai pu recensé plus de 800 prisonniers qui avaient dépassé 6 mois. J’ai réussi à dégager plus de 200 prisonniers qui avaient au minimum 5 à 10 ans de détention provisoire », précise Gaston Sawadogo.

Gaston Sawadogo a également remporté le trophée d’or dans la catégorie presse écrite.

Les lauréats du Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo  (PAJINZ) avec les membres du jury

Dans la catégorie presse en ligne, le premier prix est revenu à la journaliste Damilola Bandjo du Nigéria. Azil Monar Lo du Sénégal est le lauréat de la catégorie radio. Maliki Diallo du Mali a remporté le  premier prix dans la catégorie télévision.

Sandrine Sawadogo , journaliste burkinabè a remporté le «prix bronze » dans la catégorie presse écrite du Prix africain du journalisme d’investigation Norbert Zongo (PAJINZ).

« Ce prix me conforte dans le fait que les femmes peuvent se lancer dans l’investigation. Ce n’est pas un domaine exclusivement réservé aux hommes. J’espère que le prix que j’ai reçu pourra motiver toutes mes consœurs africaines à se lancer dans ce genre journalistique », note Sandrine Sawadogo, journaliste à l’économiste du Faso

Sur 101 œuvres soumises au départ, le jury a présélectionné 47 œuvres et retenues 19 pour la compétition.

 

https://queenmafa.net/wp-content/uploads/2018/04/Bannie%CC%80re-QUEEN_1000x150px.jpg

Laissez votre commentaire ici !