Les éditeurs de la presse en ligne du Burkina Faso se sont accordés sur la charte des médias en ligne. Un document adopté à l’unanimité par les patrons de presse et les responsables d’autres structures ce 27 juin 2019 à Koudougou.

La nouvelle charte régissant la presse en ligne comporte un préambule et 12 chapitres. Ce instrument « pseudo juridique » foi du Président de l’Association des éditeurs professionnels des médias en ligne (AEPML), Dr Cyriaque Paré, vient renforcer le dispositif juridique existant en matière de presse en ligne. En effet, ce nouveau texte s’appuie sur la loi 058-2015/CNT, la loi 051-2015/CNT, la charte du journaliste burkinabè, la charte de Munich et la loi portant protection des données à caractère personnel.

Le présidium à la cérémonie d’ouverture

La trentaine de participants ayant adopté le texte représentent l’AEPML, le Conseil supérieur de la communication, la Société des éditeurs de presse, la Commission de l’informatique et des libertés ainsi que les ministères en charge de la communication, de la sécurité, des communications électroniques et de la justice.

Pour le conseiller technique représentant le Ministre de la communication, madame Dominique Yaméogo, l’objectif est d’harmoniser les points de vue du ministère de la communication avec ceux de l’AEPML en vue d’encadrer les hommes et les femmes qui évoluent dans les médias en ligne.

Le Conseiller technique représentant le Ministre de la communication, Madame Dominique Yaméogo

Après la validation de la charte, les participants ont eu droit à deux communications des directeurs généraux (DG) de la société burkinabè de télédiffusion (SBT) et du Fonds d’appui à la presse privée (FAPP).

La DG de la SBT, Kadidia Savadogo, a communiqué sur la transition numérique au Burkina. Dans son propos, elle a retracé l’historique de la Télévision numérique terrestre (TNT) qui a été recommandée par l’union internationale des télécommunications (UIT) à Genève en 2006 et qui est rentrée en vigueur en 2015. Au nombre des avantages de la TNT, il ya la réduction du nombre de fréquence hertzien (1 fréquence pour 18 chaines de télévision) et la séparation du rôle des acteurs de production et de diffusion, a-t-elle relaté.

Une vue des éditeurs de presse en ligne

« Construire ou réinventer une activité économique : cas des médias en ligne », c’est sous ce thème que le DG du FAPP, Bè Palm a bâti sa communication. Il a exhorté les éditeurs de presse en ligne de développer un modèle économique viable. En effet, il doivent élaborer un Business Plan stratégique selon Bè Palm. De la proposition de valeur en passant par le modèle de revenu, le DG du FAPP s’est appesanti sur le modèle d’entreprise que doivent s’inspirer les patrons de presse en ligne.

Davy YAMEOGO

Laissez votre commentaire ici !